«

Avr 25

20 secrets à par-tagguer entre copines

Mes copines Cynthia et Valérie m’ont taggué récemment afin que je raconte 20 choses sur moi, ça tombe bien, j’adoooooore raconter ma laïfe mes collègues n’en peuvent plus. 20 petits secrets sur moi ? C’est parti.

  • Si tu veux me mettre au régime, mets de la coriandre partout

Beurk, beurk, beurk la coriandre fraiche, l’odeur me dégoute, ça sent le sang. C’est le genre d’herbe fourbe qui se cache sous l’apparence du persil mais qui est totalement immangeable. Une petite feuille de coriandre qui traine et le gout du plat est gâché. Pour le reste tu peux m’inviter au resto, je suis une vraie poubelle de table.

  • J’ai peur du vide

Je souffre du vertige à tel point que je ne peux pas descendre un escalier autrement que doucement et en tenant fermement la rampe. Pour autant j’adore m’envoyer en l’air !

  • Je me suis déjà mariée et ai décidé de divorcer très vite

Alors là on rentre dans la grosse grosse erreur de jeunesse. J’ai pas envie de ressasser le passé, qui pour le coup est bien délavé, mais souvent je me dis que j’ai « volé » le mariage de quelqu’un en me mariant 2 fois. J’ai plein de copines qui n’arrivent pas à se marier et c’est peut être un peu ma faute (je t’ai parlé de ma tendance à culpabiliser de tout et tout le temps ?)

  • Je suis au régime depuis de nombreuses semaines et j’ai très envie d’un double cheese avec des potatoes et plein de mayo
  • Je trouve que la plus jolie partie de mon corps c’est mes pieds

J’adore mes pieds, ils sont mignons, tout doux, aux ongles vernis. Ils ont une jolie cambrure. J’ai un grain de beauté sous mon pied droit. Et je ne les aime jamais tant que dans une paire d’escarpins à talons.

  • Je fais des jeux de mots pourris avec les expressions

Comme « ça m’a mis la puce à l’orteil » ou « Bière qui roule n’amasse pas mousse » tu vois le genre ? Et de plus en plus je me mets aux jeux de mots avec les noms de célébrité grâce à ma copine Valou qui m’a initiée : Il est Normand, Gérard (voilà voilà)

  • J’ai menti aux enfants en leur faisant croire que je suis allergique aux chiens

Alors qu’en vrai j’ai horreur des chiens, leurs babines (big up Valou) gluantes, leur regard qui semble contenir toute la misère du monde (affirme toi le chien), leur odeur aigre, leurs aboiements, leur façon de te manifester de l’amitié en te léchant la tronche ou en te sautant dessus (pour filer ta paire de collants neufs à 20 boules), le mystère de pourquoi ils viennent te sniffer le cucul ou la wachacha … tout dans les chiens me rebute. Alors m’inventer une allergie pour clôturer définitivement le sujet à la maison c’était trop bon.

  • Quand j’était petite j’ai piqué des billes de bain au Monoprix

Sauf que les billes de bain ça pue le chimique, c’est gras et ça laisse une couche d’huile que tu n’arrives jamais à rincer. J’aurai du piquer un truc intéressant (ou ne rien piquer du tout en fait)

  • Je mange l’intérieur de mes joues

Jusqu’au sang. ne me demande pas pourquoi, je n’en sais rien, c’est un tic. Et quand je suis stressée c’est pire. Mais certains rongent leurs ongles de pieds, alors quel est le plus dégueu ?

  • Je suis persuadée que je chante très bien

Mais tout mon entourage me dit que non. Je ne comprends pas, entre ma bouche et mes oreilles c’est mélodieux, plein d’énergie. Franchement ce que j’entends de moi c’est vachement bien. A quel moment les oreilles de mon auditoire se sont elles pourries au point qu’ils ne reconnaissent pas mon talent ? Oh wait, si ça se trouve il s’agit d’une conspiration mondiale, parce que justement j’ai tellement de talent qu’ils ont peur que je devienne une mégastar et que je les abandonne.

  • Quand c’est fini c’est fini

Je suis une vraie gentille, j’ai de la patience, de l’écoute, de l’abnégation. J’ai tendance à me remettre en question même si j’ai raison. Je peux pardonner et passer l’éponge. Mais quand la ligne rouge est franchie c’est fini pour moi, F I N I. J’ai rayé de ma vie plusieurs personnes très proches sans aucun souci.

  • J’ai retrouvé une photo de classe de maternelle sur laquelle on ne voit QUE ma culotte

La seule gamine à s’aérer la wachacha au moment de la photo de classe c’est moi. Et des photos de classe pourries j’en ai un tas. D’ailleurs quelquefois je ne me reconnais tellement pas dessus que je mens à mon entourage. « Mais siiiii c’est moi là, la meuf trop bien sapée avec des cheveux épais et soyeux, ouiii bien sûr »

  • J’ai dormi sur le ventre jusqu’au dernier jour de mes grossesses

photo : Autowash photography

  • J’ai arrêté de compter les années depuis mon anniversaire de 35 ans

Le passage à 36 était trop douloureux, alors j’ai décidé de rester à 35 ans. C’est ma coquetterie et je le vis bien (et non je ne passerai pas à 40 d’un coup, je reste à 35, pour toujours, oui)

  • Je déteste les princesses Disney

Sérieux les filles, vous voulez VRAIMENT ressembler à ces andouilles en robes de satin bon marché, vous faire prendre la bouche sans consentement par un prince moche, nettoyer des slips de nains, être obligées de vous sacrifier encore et encore ? Le tout avec autant de jugeote qu’une pétoncle … non, stop, prenez le pouvoir les meufs

  • Quand ça ne va pas je mange du chocolat
  • Quand ça ne va vraiment pas, j’ai besoin d’être toute seule, assise dans le noir dans un placard
  • Rien ne peut me faire plus plaisir qu’un weekend avec mes copines

Avec ou sans enfants, avec ou sans mecs. Mes copines et moi c’est l’amour fou et je me sens toujours plus moi en leur compagnie.

  • Rien ne m’énerve plus que la vaisselle posée à coté du lave-vaisselle

Parce que l’effort qu’on fait pour débarrasser la vaisselle de la table pour la poser à coté du lave-vaisselle, c’est comparable à balancer son linge à coté du panier. C’est inutile et la vaisselle s’accumule, ça m’énerve.

  • J’ai joué dans un film

Qui n’est jamais sorti mais qui a provoqué une vraie révélation en moi, je suis une superstar, c’est juste que personne n’est au courant.

Allez hop, je taggue Mademoiselle Farfalle et Elinaïs

Laisser un commentaire

WordPress Backup