«

»

Jan 05

Comme un Coup de vieux, d’un coup

Chéri-chéri et moi sommes de grands amateurs de festivals l’été (on dit pasfestivaux, j’ai vérifié).
Depuis des années nous allons au festival de Dour en Belgique, aux Nuits Secrètes à Aulnoyes Aymeries, et quand un petit événement musical sympa se présente sur notre lieu devacances, on n’hésite pas une seconde. C’est ainsi que nous avons découvert le festival du Bout du Monde à Crozon.

Cette année, c’est avec beaucoup de dépit que nous avons fait une croix sur notre envie d’aller festoyer dans la boue de Dour, bébé de 4 mois oblige.

Alors quand Belle-maman et Beau-papa nous ont offert des places pour la soirée de clôture du Festival des Folklores du Monde à Bray Dunes, j’étais enchantée.
Je me voyais déjà, ma casquette de festivalière vissée sur le crane, une bière à la main, arpentant les allées du festival pour découvrir des cultures venues d’ailleurs. Motivée etprête à danser la EmmA.

Chéri-chéri a fait baisser mon excitation d’un cran en m’informant, que c’était pas du tout ce que je pensais et que ça risquait d’être calme, caaalme, voire même trèèèès calme.

« Quoi, comment, qu’ouï-je ? c’est quoi ce plan ? j’veux bouger moi »

Vendredi soir arrive, j’ai décidé de forcer le destin et de revêtir mes plus beaux atours de festivalière, tunique bobo, grosses perles en bois, au moment de chausser ma fameusecasquette, Chéri-chéri m’arrête d’un « Nan mais c’est pas la peine, tu vas avoir l’air con » Pfff pas drôle ce mec !

Nous voilà partis ! Et arrêtés direct… ben oui prendre l’A25 un vendredi soir c’est du suicide…. Le peu de motivation qui nous restait pour cette soirée fondait à vue d’oeil.
Pis fallait faire un détour par chez ma soeur Léo pour déposer notre mini-mec et récupérer nos places.

Oh surprise, les places sont numérotées, on va être assiiiis, et il va y avoir un entracte ! Oh non là c’est vraiment mort pour mes envies de concerts ethniques.Chéri-chéri maugrée « Mais pourquoi j’ai accepté, mais vraiment, quel con »

On arrive enfin, évidemment en retard. Heureusement ça se déroule sous un chapiteau (ben oui Bray-Dunes l’été il fait 17° et du vent). On passe le contrôle des billets et entre dans latente.

Sur scène une quinzaine de bonshommes en collants verts, bottines de cuir souples et plumes de paon au chapeau sont en train de sautiller au son de chants traditionnels duBoultékistan. J’vous dis pas la tronche de Chéri-chéri, j’ai cru qu’il allait se sauver.
Je jette un oeil à la salle, effectivement, tout le monde est assis bien sagement sur des chaises en plastique, j’ai jamais vu autant de cheveux gris au mètre carré.

La musique s’arrête, je vois Belle-maman qui nous fait de grands signes, on est repérés.

Beau-frère et Belle-soeurette sont déjà là, l’air assez motivés. Nous prenons place, et le groupe suivant entre en scène, c’est la Thaïlande.

Et là, la magie s’opère, les percussions, les danseurs et danseuses, les costumes scintillants, la précision des mouvements. Après 10 minutes de ballet, Chéri-chéri et moi sommes déjà entrain d’applaudir à tout rompre.  

Les folklores se succèdent et ne se ressemblent pas. Je suis émerveillée par les voix bulgares, les brésiliennes font vibrer l’ancienne danseuse de samba qui est en moi, les percussionsturques résonnent dans ma poitrine. Force est de constater que j’aime beaucoup le spectacle.

Arrive l’entracte, Belle-maman a prévu plein de sandwichs nains et des bières. On se caille dehors pendant 1/4h puis retour à l’intérieur pour la seconde partie. Ça devient un peulong, il y a beaucoup de troupes des pays de l’Est et leurs Folklores, bien que différents se ressemblent tous, je m’y perd, mais le spectacle reste magnifique.

Enfin la fin, feux d’artifices, bravos à profusion. Chéri-chéri et moi reprenons la voiture direction la maison des Beaux-parents.
Nous qui étions si réticents sur l’aller, nous surprenons sur le chemin du retour « Moi les Russes, c’était mes préférés » « Moi j’ai adoréles Thaïlandais » « Les Colombiens aussi c’était bien mais un peu long » « Ouais j’suis d’accord »

Et voilà, on a passé une très bonne soirée (mais j’espère qu’au prochain festival auquel nous irons, on pourra au minimum patauger dans la boue)



Crédit photo : JR

Et vous, il date de quand votre dernier coup de vieux ?

Laisser un commentaire

WordPress Backup