«

»

Fév 15

j’Ai Testé Pour Vous : Le Vaccin De La Grippe A

Enfin pas moi directement, je ne suis qu’une espèce de couillonne trouillarde. Non mais vous avez vu à la télé, l’aiguille de fou qu’ils vous enfoncentdans le bras avant que vous ayez eu le temps dire « ouf ».

J’ai fait vacciner MiniChoup. Ben oui, si plus tard il a peur des piqûres ce sera de ma faute, j’assume.

Arrivée sur place, je m’attends à une file d’attente de 3h, je suis prête à mendier pour gratter des places « s’il vousplaît, mon bébé est tout petit, il ne peut pas attendre » Veux tu pleurer pour appuyer les dires de ta maman toi ?!

A 15h30 pour 16h00 il n’y a personne, tout est fermé.

J’en profite pour aller, au pas de course, chercher une ordonnance chez mon médecin.

De retour à 15h50 les portes sont ouvertes, je m’engage dans le dédale de l’ancien collège Jean Macé. Ça sent mauvais comme dans tous les collèges de la République.

Je déboule dans ce qui s’apparente à une ancienne salle de sport, ou une ancienne cantine, au choix.

Il y a quelques personnes qui font la queue pour retirer un formulaire, d’autres installées sur des chaises en plastique remplissent consciencieusement leur imprimé. 

Ça me soûle déjà, j’avoue.

Je chope mon imprimé, on m’annonce que MiniChoup va recevoir une demi dose de vaccin sans adjuvant.

Confortablement installée sur une chaise de plastique bancale, je fouille frénétiquement mon sac à main à la recherche d’un stylo. Roselyne a tout prévu sauf de quoi remplir sonquestionnaire.
Je viens de capter que ton ordre d’arrivée n’est pas trop important mais par contre, plus vite tu remplis ta feuille, plus vite tu auras le droit d’aller patienter pour voir le médecin.

Fuck les petits vieux qui voient pas les cases à cocher, je passerais avant vous les gars !

Il y a de la future maman, des poussettes, quelques personnes âgées, on attend notre tour, c’est long….

L’un après l’autre, nous sommes appelés par un médecin – petite parenthèse, la calvitie et les cheveux longs ça le fait pas, et ça le fera jamais. – qui m’explique qu’il va y avoir une deuxièmeinjection dans 3 semaines ! joie !

Et c’est reparti, on attend, on attend et enfin une infirmière sympa nous prend en charge. Elle arrive avec sa seringue. J’en ai des frissons, et dire que c’est à moi de tenir la cuisse demon petit garçon. Faut que je sois courageuse…

Je ferme les paupières, un hurlement, j’ai les yeux qui piquent. Pleure pas mon petit doudou, maman est là, un gros câlin et tout sera oublié.
Malheureusement pour nous on a toujours pas fini d’attendre, maintenant on fait la queue pour apposer la vignette sur le carnet de santé.

Tu m’étonnes qu’il y ait des files d’attente de plusieurs heures, c’est vraiment mal organisé. On y a quand même passé plus d’une heure alors qu’on était dans les premiers.

Roselyne, embauche moi pour organiser tout ce bin’s, avec moi ça va rouler !


Je tiens à préciser qu’aucun bébé n’a été torturé pour les besoins de cette séquence.

Laisser un commentaire

WordPress Backup