«

»

Mai 21

La bosse

C’était l’heure du goûter, enfin pas loin, j’interrompais la sieste de mon petit homme. Pas motivé il enfouissait la tête sous les draps.

nnn

Petit chat, ça t’intéresse de laver la voiture avec Papa ?

nn

Les mots magiques! aussitôt sa petite bouille encore ensommeillée me faisait un grand sourire et il descendait de son lit.
nIl faisait chaud samedi, assez chaud pour s’amuser un peu avec le tuyau d’arrosage. Moi je m’affairais à décaper une table à l’arrière de la maison, au soleil. Je pensais à mon linge qui séchait au vent et aurait sa fraiche odeur, je pensais aux douces fraises qui mûrissaient tranquillement au potager, je grattais ma table avec application, détendue.
nLorsque père et fils sont revenus, une grosse larme coulant encore sur la joue de GumBoy.

nn

Il s’est cogné, je crois que c’est rien.

nn

Et j’ai vu la bosse, bleue et rouge en son centre, gonflée, énorme

nnn

Putain! Drum! c’est pas parce qu’il a mal rincé ta caisse que t’étais obligé de le tabasser à coup de tuyau.

nn

Je faisais ouvrir la bouche au petit homme afin de lui glisser sous la langue quelques granules d’arnica et découvrais une cavité buccale et des dents marrons qui me firent sursauter d’inquiétude jusqu’à ce que je sente l’odeur de son haleine chocolatée.

nnn

Thérève, elle m’a fonné du focolat parce que v’ai pleuré

nn

Thérèse, notre voisine qui avait du assister à la scène et était surement en train d’appeler les service sociaux afin de signaler le cas de maltraitance.
nLes circonstances de l’accident me furent ensuite narrée en détails alors que je passais la pommade sur la bosse. Des circonstances sommes toutes banales en rapport avec l’action de courir, le port de tongs et la proximité du portail.
n
nL’accident de la bosse fut vite oublié, quelques minutes plus tard je regardais GumBoy cavaler dans le jardin, insouciant, heureux. J’enviais sa belle humeur, sa joie de vivre et sa faculté à résoudre chaque problème avec un morceau de chocolat.

(11 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. PetitDiable

    Ca marche sur les grands aussi parfois. Essaye, tu vas voir! 😉

    >> J’en ai englouti des tablettes à la naissance de MissT, c’était le baromètre de mon humeur

  2. sysyinthecity

    je le comprends, je ferais je crois n’importe quoi pour des chocolats !

    >> Ouais c’est pas mon fils pour rien

  3. sysyinthecity

    je le comprends, je ferais je crois n’importe quoi pour des chocolats !

  4. Marie

    les enfants se remettent tellement vite de ces incidents, alors que nous on reste marqué!
    Mais tant mieux, ils peuvent mieux profiter

    >> Je me souviens précisément de chaque endroit, de chaque bosse de chaque cicatrice qui marquent déjà son petit corps. Elles ont chacune une histoire.

  5. alameresi

    Oui, c’est ce qui est fou avec les enfants…C’est limite si on va pas appeler le Samu et puis 2 minutes plus tard, tout est oublié ! Finalement les grosses émotions sont toujours pour nous !

    >> En ce moment c’est les granules d’arnica qui sont magiques, mieux que les bisous guérisseurs.

  6. LamamandeEmma

    les granules d’arnica ça guérit les bleus du corps, les bisous de maman ça guérit les bleus à l’âme et le chocolat, c’est bon en toutes circonstances

    >> Oui avec une pointe de fleur de sel :p

  7. Sweetmome

    l’arnica ça marche bien, mais le chocolat c’est magique! et maman peut en prendre un aussi pour supporter l’épreuve du GumBoy amoché!

    >> Notre préféré à GumBoy et à moi c’est les mignonnettes de Cote d’Or noir

  8. Cambroussienne

    Le chocolat résout presque tout ! C’est parfois même plus efficace que l’arnica en granules 😉

    (merci pour tes régulières visites sur mon blog)

    >> Merci Cambroussienne, on s’était déjà croisé sur le net du temps de mon ancien blog, ça fait plaisir de retrouver tes écrits 🙂

  9. babidji

    je ne troquerais pas la tête cabossée de ma fille contre le soleil … mais presque car chez nous la flotte on en a marre ! c’est le monde à l’envers, dps quand il pleut à Perpignan ??? et vive l’arnicaaaaa

    >> Ben oui c’est le monde à l’envers, nous quand on veut du soleil on descend à Perpi

  10. babidji

    je ne troquerais pas la tête cabossée de ma fille contre le soleil … mais presque car chez nous la flotte on en a marre ! c’est le monde à l’envers, dps quand il pleut à Perpignan ??? et vive l’arnicaaaaa

  11. Blogueuse égarée

    Z’ai maaaal (j’ouvre la bouche, tu peux y aller pour le carré de chocolat)

    >> Hop un carré de noir amandes, mon préféré 🙂

Laisser un commentaire

WordPress Backup