«

»

Juin 05

Et il fait quoi Ornicar ?

Franchement, je suis contente de voir s’éloigner doucement la période d’opposition. Bien sûr elle a encore des accès de fierté et réapparait à certains moments mais on la devine moribonde.
nC’est qu’on en a chié avec ce terrible two (three) qui s’est un jour emparé de notre petit bébé tout mignon le transformant en espèce de monstre capricieux, égocentrique et sourd. Heureusement, passée la surprise, DrumMajor et moi n’avons jamais flanché et nous avons combattu le mal à grand coup de « file au coin », de « tu vois ton jouet? CON-FIS-QUE! ». Nous avons tenu bon et envisageons depuis quelques semaines des rapports enfin apaisés avec notre fils.
n
nMais parents novices que nous sommes n’avons pas prêté attention à la petite voix qui disait « Maman, il y a quoi dans les pâtes? » Innocemment je répondais « Des pâtes, du parmesan, du jambon » « Ah, d’accord! » Finalement j’étais même plutôt fière que constater à quel point GumBoy s’intéressait à la cuisine et me voyais déjà maman grisonnante mais bonasse du finaliste de TopChef 2025.
n
nNon, je ne me suis pas méfiée.
n
nLes « yaquoi » ont persisté, j’étais toujours insouciante.
n
nJusqu’au fameux :

nnn

Maman, il y a quoi dans les cacahuètes ?

nn

Hein?! Que veux tu que je lui réponde? Des glucides? Et c’est pile au moment où je me suis sentie désarmée devant une question que toutes les autres ont jailli. Nous n’avions pas vu venir l’âge des Pourquoi!
n
nDésormais, chaque petit micro-insignifiant-mini bruit doit être analysé car nous avons la question du bruit :

nnn

« C’est quoi qui a fait ça ? »

nn

nChaque dessin de personnage doit être commenté avec une extrême précision quand on a la question de l’expression faciale :

nnn

« Il fait quoi avec ses yeux ? »

nn

nEt lorsque nous avons mis un mot sur les yeux, évidemment nous avons droit à :

nnn

« Et il fait quoi avec sa bouche ? »

nn

nDonc les Quoi? les Pourquoi? les Comment? ont fait leur apparition soudaine mais vigoureuse dans notre vie. Ils ne se contentent pas d’une réponse toute faite, ni imprécise. Ils ne souffrent aucun délai et ils aiment entrer dans les détails.
n
nJe suppose que lorsque l’Age des Pourquoi sera terminé nous entrerons dans le vif du Terrible Two avec MissT. Quand est-ce qu’ils prennent leur indépendance ?

(9 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Isabelle dans les étoiles

    Puis vient la pré-adolescence (ça peut démarrer à 6 ans o_O) puis l’adolescence puis la période estudiantine, puis…
    Bref c’est comme à l’armée, on a signé pour en ch*** 😉

    >> Ouaip, je vais demander à Drum de leur construire un studio au dessus du garage histoire d’avoir la paix !

  2. alameresi

    Ah, les pourquoi et les comment avec la voix qui traine c’est le mal ! La Plume a commencé à 2 ans tout juste, alors qu’elle venait de terminer une bonne petite phase d’opposition (pour la reprendre après bien sûr….). Chez nous on alterne donc entre phases du NON et les colères puis les phases de Pourquoi, comment, où … Et j’oubliais les  » je fais toute seule », qd évidemment nous sommes pressés…
    D’ici 2 ans nous rempilons avec le têtard et j’me fais ligaturer les trompes !

    >> Ah oui j’avais oublié le « c’est moi qui le fait tout seul » sauf qu’une fois que la moitié du tube de dentifrice est sur la brosse à dents… on fait quoi? Moi aussi j’arrête à deux, trop de pression 🙂

  3. Giu

    Chez nous La petite croquette qui va sur ses 6 ans en est à « tu fais quoi ?? » ou « Il est où papa ?? il fait quoi ?? » avec le petit regard rempli d’espoir que son père ne l’ait pas abandonné sans lui faire de bisous ni lui dire qu’il est parti. « Non croquettine ton père est juste dans la pièce à côté entrain de téléphoner ». et au final demander à son père où il était et ce qu’il faisait dès qu’il rentre dans la pièce. Non non je ne me sens pas inutile du tout !

    >> Haha tous les gosses sont pareils. Ca me rappelle GumBoy qui tout les matins demande « il est parti à son travail papa? » « Non pas encore » « Ah alors il est parti faire caca » XD

  4. NiouzMum

    Nous ça a commencé avec les « iléoù », « c’est où » en boucle (même et surtout quand c’est devant leurs yeux), auxquels on finissait par retourner la question « ben c’est où ? » pour ne pas finir par répondre DTC 😉
    L’avantage (hum hum) d’avoir des enfants rapprochés c’est qu’on est en même temps dans leS TerribleS TwoS ET leS PourquoiS/CommentS/OùS XD

    >> Ouais et dans quelques années les 2 crises d’adolescence en même temps … joie!

  5. Etincelle

    Ah ben ça donne envie tout de suite de voir son bébé grandir ! 😀

    >> Hé regardes, il a fait quoi là avec sa bouche? 😀

  6. Marie

    Arf, courage!!!
    Ici le terrible two est assez tranquille. Par contre elle est entrée dans la phase de la peur, elle craint tout!! Du coup on a aussi la question du bruit mais juste pour se rassurer sur la nature.

    >> GumBoy aussi peut quelquefois être une sacré flipette

  7. PetitDiable

    Leur indépendance…jamais je crois!!!

    >> T’as raison

  8. LamamandeEmma

    les enfants ne prennent JAMAIS leur indépendance et c’est bien comme ça.

    >> 🙂

  9. Blogueuse égarée

    Allez, profite, l’âge des pourquoi, c’est un peu fatigant, mais qu’est-ce que c’est mignon. C’est bien mieux que l’âge des « ranafout », vers 13 ans 😉

    >> ranafout! excellent, enfin le plus tard possible bien sûr

Laisser un commentaire

WordPress Backup