«

»

Juil 06

Rock ou Roll ? Débrief des Vacances

Oui voilà, voilà. J’arrive. J’ai déserté mon blog sans un mot d’explications et je m’en excuse platement. Oui mais à ma décharge, je pensais naîvement que les cottages de Center Parcs étaient équipés de WiFi. Ben oui mais non. Le WiFi, il y en a mais dans la bulle centrale du parc et je ne me voyais pas me barrer du chalet, style de rien, ordinateur sous le bras en laissant les mômes à DrumMajor… Il m’aurait détesté, non, haï!
nAlors oui mes vacances se terminent le 06 juillet, ça c’est fait. Je vais vous raconter tout ça car elles ont été courtes mais très intense.
n
nVendredi, premier jour.
nLa phrase du jour est prononcée par DrumMajor qui me lâche au réveil « Allez là, c’est les vacances, paye ta shneck » Ce mec a le don pour me faire me sentir belle. Ces tendres paroles digérées, il nous reste à faire les bagages, vu que la veille j’ai passé ma journée à faire un gâteau au lieu de m’en occuper. Le Center Parcs n’est qu’à quelques heures de Wastown et nous passons ses grilles à 16 heures pétantes.
nDrum est de corvée de courses pendant que je découvre les lieux avec MissT en écharpe, GumBoy à vélo et moi à pieds.
nPremière erreur fatale : penser que les 2 gosses dans la même chambre est une bonne idée. A 21h30, après qu’ils aient fait les cons pendant 1h, nous décidons de les séparer. Le grand s’endort dans notre lit et nous l’y renvoyons lorsque nous allons nous coucher.
n
nSamedi, deuxième jour.
n7h38, les deux sont déjà réveillés. Le grand hurle « Maman! » parce qu’il doit pisser, la petite gazouille, on les entend se marrer tous les deux, on trouve ça mignon, pour l’instant.
nNous réussissons à aller à la piscine, par contre on n’arrive à rien d’autre. Drum et moi oublions de manger le midi. Les siestes des gosses, c’est n’importe quoi, toujours un qui fait semblant de s’endormir lorsqu’un autre se réveille. On atteint déjà un haut niveau de rock’n roll dès le premier jour.
nJe dis « à la piscine » mais j’aurai du écrire « à la pataugeoire » car GumBoy qui se donne des airs de grand reste scotché dans ses 10 cm d’eau et refuse tout contact avec les autres bassins … les biens.
nLe soir, retour de la misère pour endormir les deux. Je dois de nouveau les séparer pour qu’ils se reposent enfin.
nPetite récompense, nous héritons d’un chat de vacances : une petite femelle en gestation que je prénomme « Pouillette »
n
nDimanche, troisième jour.
n7h50, putaaaaaiiiinnnn, mais ils peuvent pas dormir un peu les deux, au moins jusqu’à 8 heures.
nJ’aurai tant aimé faire une bonne grasse matinée, au lieu de ça je me contente de nettoyer GumBoy qui a posé sa pêche au fond de sa culotte de pyjama.
nToujours pas moyen de nous rendre à la piscine pataugeoire dans des heures qui satisfassent tout le monde. GumBoy fait la grève de la sieste, mais étant donné qu’il fait également la grève du soir calme et de la grasse matinée il commence à devenir horripilant agité.
nIl faut savoir qu’à Center Parcs tu déposes ta voiture sur un grand parking à l’entrée et qu’ensuite tu te débrouilles avec tes pieds. Ça ne nous dérange pas, par contre avec les petits c’est vite relou car le parc est très étendu et que notre cottage n’est pas placé près des piscines. C’est pourquoi nous décidons de louer des vélos pour la semaine dont un avec poucyclette afin de promener notre progéniture. Sincèrement la location coute la peau du derche, mais nous n’avons pas regretté car enfin nous pouvions faire tous les trajets sans galérer.
nCe dimanche soir, DrumMajor invente le « cocktail des vacances ». Laisse moi t’expliquer : du Sirop Sport Purple, un trait de pastis, de l’eau et de la glace. Un régal…
nMalgré ses hauts serments, GumBoy empèche MissT de dormir et nous devons de nouveau intervenir, ça commence à devenir chiant leur délire.
n
nLundi, quatrième jour.
nLa phrase du jour est attribuée à GumBoy qui après m’avoir entendu me plaindre que je n’arrivais pas à avancer sur mon vélo me dit « Mais Maman, c’est parce que tes fesses sont trop lourdes » je vous laisse apprécier…
nLa matinée est occupée par une randonnée vélo vu qu’on s’est une fois de plus réveillés avec les poules. Gum, étant de plus en plus fatigué par sa fiesta permanente, est de plus en plus casse-couilles. Alors qu’il tente d’étouffer sa sœur sous un doudou à l’arrière de la poucyclette, DrumMajor freine d’un coup sans me prévenir et je me retrouve jupe par dessus cul, par dessus tête, sur le bitume, sous le vélo.
nRésultat de la balade : une croute au coude, un bleu sur le ventre et surtout un gros raz le bol. A peine rentrés au chalet, je fous GumBoy au lit sans attendre avec interdiction de sortir de la chambre tant qu’il n’aurait pas dormi! Ce qu’il a fait, pendant 4heures! Au réveil il était toujours aussi pleurnichard alors nous l’avons trainé à la piscine avec la ferme intention d’en profiter aussi!
nEt nous ne nous sommes pas privés, nous avons découvert tour à tour Drum et moi les joies de Center Parcs, je reste bluffée par le nombre et la qualité des attractions. J’ai redécouvert le toboggan aquatique, celui qui fait un petit peu peur et à chaque fois je criais youhouhou plus fort à mesure que ma colère contre GumBoy se dissipait.
nCe lundi soir nous avons déménagé le lit de MissT dans notre chambre afin de ramener le calme et la sérénité dans le cottage mais cela n’a pas empêché GumBoy de faire le zigue dans son lit jusque 22h passées.
n
nMardi, cinquième jour.
nNous avions inscrit GumBoy à une activité du Kids Club en début d’après midi. Activité soit dit en passant proposée à 8,5euros sur le dépliant mais en réalité à 11,5euros!!! Ce serait pile au moment de la sieste de MissT, parfait pour une activité que j’imaginais plutôt déshabillée pour Drum et moi, surtout que je le sentais d’humeur joueuse après qu’il m’ait appelé à table « c’est prêt puce ».
nJe n’imaginais pas une seconde que la petite MissT se réveillerait 10 secondes après qu’il soit parti conduire Gum à l’activité et j’imaginais encore moins qu’ils rentreraient ensemble! Parce que GumBoy n’a pas voulu participer à l’activité (11,50euros putain!) et que MissT n’a pas dormi, notre moment rien qu’à deux s’est transformé en moment de merde!
n
nMercredi, sixième jour.
n00h08, je suis réveillée en sursaut par des cris provenant de la chambre de celui qui se tape 1/3 de l’espace du cottage à lui tout seul. Il m’affirme entre deux sanglots avoir vu une araignée, genre qu’avec mon arachnophobie, je suis la personne de la situation. Heureusement pour moi ce n’était qu’un cauchemar et j’ai pu retomber vite dans les bras de Morphée jusqu’à 7h30… de mieux en mieux.
nFaut dire qu’avec le début de semaine pimpant je m’attendais à tout de la part de GumBoy mais il a tout de même réussi à nous surprendre en vomissant toute la matinée et puis il n’a pas fait dans la dentelle en repeignant le canapé, son couvre lit, le sol plusieurs fois.
nDrum l’a donc conduit chez le docteur du patelin d’à coté, il n’avait rien de grave et finalement cet épisode l’a métamorphosé. C’est mon vrai petit garçon qui est revenu de chez le médecin, il est bien ce docteur qui soigne la connerie, dommage qu’il soit en Normandie.
nL’après midi, pour la première fois du séjour nous avons pu profiter à 4 des équipements aquatiques. GumBoy a enfin osé les toboggans, la rivière sauvage, les jeux d’eau… nous avions établi notre camp de base à la pataugeoire pour MissT mais nous y sommes finalement peu restés.
nJeudi, septième jour.
nToujours pas de grasse matinée, mais nous avons eu un petit garçon souriant, poli, enjoué toute la journée. Puisque c’était le dernier jour de piscine nous avons profité à fond et sommes rentrés au cottage à 19h. Sans déconner c’est le dernier jour que nous avons eu la meilleure organisation et que nous avons enfin pu faire tout ce qu’on voulait, même un restaurant.
n
nVendredi, huitième jour.
nBon ben ils se sont réveillés à 8h30 … logique
n
nCes vacances Rock nous ont tout de même fait du bien, j’ai redécouvert mon homme. J’avais eu l’impression de le voir en boulot-dodo ces derniers mois et cette proximité nous a renforcé. Drum a également eu l’opportunité de passer des moments privilégiés avec MissT. Ce qu’il n’avait pas forcément le temps de faire depuis sa naissance. Et finalement, malgré les fantaisies de GumBoy nous avons réussi à gouter au dépaysement et au calme du lieu. Nous rentrons pas forcément reposés mais aérés.

(5 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. oth67

    Un bilan quand positif malgré ces rocks vacances !

    >> rocks et humides !

  2. alameresi

    Bon, ils se sont bien rattrapés le dernier jour, ouf, ça permet de rentrer sur une note positive parce que pour le reste effectivement, c’est ROCK !

    >> on s’accroche au positif sinon il y a vite moyen de déprimer

  3. Marie

    Très rock ce séjour à center parcs. Mais voyons il fallait l’emmener dès le 1er jour chez ce médecin miracle ^^

    >> Mais oui il devrait être répertorié un peu mieux le bougre

  4. fidèle

    Excellent !!

    >> Merci Fidèle et bienvenue 🙂

  5. NiouzMum

    Ahah j’ai bien rigolé (pas de tes mésaventures – qui m’ont parfois rappelé notre quotidien ;p) mais de ta façon de raconter !
    Fallait rester 2 semaines pour le coup !!!

    >> c’est ce qu’on c’est dit, on aurait du partir 2 semaines, malheureusement impossible a cause du taf du Drum

Laisser un commentaire

WordPress Backup