«

»

Août 07

Avec les gosses en festoche, c’est fastoche

Ami lecteur, je te prie de bien vouloir m’excuser pour le manque de finesse et de recherche du titre de ce post. A vrai dire, je suis au bout du rouleau, limite en train d’entamer le carton (celui qui se dissout dans les chiottes). J’espère néanmoins que ce qui va suivre te plaira.
n
nDes festivals, j’en ai fait. Nous en avons fait, d’ailleurs, puisque c’est avec Drum que j’ai le plus roulé ma bosse. Par contre, j’ai rarement fait des festivals un peu classieux, un peu jazzy, genre tu y vas avec une robe en voile de soie et des sandales à talons. En fait, j’ai plutôt écumé les endroits pleins de boue, que tu sais même pas si c’est parce qu’il a plu ou parce que les pissotières sont pas loin. Des endroits où tu enchaines au punch à peine le café avalé, où tu trouves que du pâté de campagne dans un pain au lait sucré c’est trop bon. Des festivals où tu bois ta bière à coté de punks de 17 ans qui prennent des acides. Des endroits où tu danses jusqu’à 7h du matin sur de la jungle dubstep et que c’est trop bon.
n
nMais ça, comme beaucoup d’autres choses, c’était avant. Avant d’avoir un gosse, alors avec deux! Rien qu’à l’idée de devoir me coucher passé minuit, j’en ai des papillotements dans la rétine et pis de toutes façons je bois plus, j’allaite.
n
nIl y a pourtant un festival que nous avons continué de fréquenter tous les ans même après la naissance de GumBoy. Les Nuits Secrètes est un festival vraiment atypique, tout d’abord car il se déroule en pleine ville (Aulnoye Aymeries à 1 heure de Lille), car la scène principale est gratos, car une autre scène dans un jardin public (pas chère) offre l’occasion de concerts plus intimistes, car des parcours secrets sont organisés (en gros tu montes dans un bus, tu sais pas où tu vas et tu sais pas qui tu vas voir, mais ça claque toujours). Depuis plusieurs années nous avons quand même eu l’occasion de voir du beau linge, vois toi même : Triggerfinger, Wax Taylor, Peter Doherty, Au Revoir Simone, General Elektrics, Girls in Hawaï, Vitalic, Arno, Laurent Garnier, 2 Many dJ’s, !!!, Vive la Fête, Femi Kuti et j’en passe, en fait ça fait depuis 2005 qu’on ne manque pas ce rendez vous estival (oh merde je m’aperçois que j’aurais pu faire un jeu de mot encore pire avec Festival-Estival)
n
nDonc, pourquoi y avons nous trimballé les kids? Et bien c’est une histoire de garde qui tombe à l’eau et sur laquelle je n’ai pas envie de revenir, toujours est-il qu’au détour d’un apéro la semaine dernière, Drum légèrement éméché a lancé « Hé ben c’est pas grave, on y va avec les gosses« 
nJe te rappelle ami lecteur que GumBoy a 3 ans presque et demi et MissT 7 mois.
nAlors j’ai dit « Challenge accepted! » on s’est tapé dans la main et on a continué à picoler (oui je bois quand même un peu quand MissT est au grododo)
n
nLe lendemain, je t’avoue qu’on a tout de même eu un léger doute : festival, mecs bourrés, tard le soir, musique forte … Mais forts de notre branleurs attitude (et sachant qu’on serait 5 adultes pour 2 gosses) nous n’avons pas renoncé.
n
nPas de grosse préparation non plus, une poussette cane hyper légère (la quinny yezz) pour Gum, l’écharpe de portage pour MissT, des bouchons d’oreilles en mousse et hop nous sommes joyeusement partis tous les 4.
n
nArrivés sur site, nous avons récupéré nos billets et GumBoy un masque qu’il ne quitte plus depuis.
nNuits_secretes_GumBoy.JPG
nMa sœur Léo et son homme FiX ainsi que notre pote Van Crabe se sont pointés juste après. Léo, pour qui c’était la première fois aux Nuits Secrètes avait revêtu sa panoplie intégrale de festivalière belge : Bottes en caoutchouc, sarouel ethnique, débardeur coloré, fleurs dans les cheveux et son masque devant-derrière qui faisait rebiquer sa frange.
nFaut dire que moi aussi j’avais ressorti le sarouel et l’écharpe rayée sagement mise autour du cou et pas autour de la tête, on a du mal à se défaire des habitudes roots. En parlant du sarouel, à peine je l’avais mis (et je me trouvais cool) que GumBoy me dit « Tu as mis ton pyjama maman?« . Je te jure que je me suis pincé les lèvres pour ne pas le boiter sur son slibard Cars vert néon (bah ouais on dit plus fluo, c’est pourtant toujours la même couleur, celle de la honte de ton enfance).
n
nUne seule soirée, c’est pas beaucoup de groupes alors on a pas mal vadrouillé d’une scène à l’autre en écoutant des petits bouts de concerts ci et là. FiX a fait tomber sa bière (la première), on a bien ri.
nNuits_secretes_Yezz.JPG
nNous n’avions pas prévu de repas particulier pour GumBoy, ça a donc été frites de la baraque. La Baraque Chez Momo, celle de Bienvenue Chez Les Ch’tis (par contre, je sais pas si c’est le succès du film ou le festival, mais frites à 3 ou 4 euros, c’est largement abusé. En général, dans le Nord, la petite frite est à 2 et la grande à 2,5).
nMissT a biberonné dans un coin puis nichonné tranquillement.
nNuits-Secretes-tetee.JPG
nFiX a fait tomber sa bière (la deuxième), on a bien ri.
n22h10, c’était l’heure de Camille. Le concert que nous ne voulions pas rater. C’est Drum qui m’a fait découvrir cette chanteuse. J’avoue ne pas être très chanson française, mais je me suis laissé séduire par cette talentueuse artiste.
nNuits_secretes_missT.JPG
nGumBoy était en super forme et MissT endormie dans l’écharpe.
nFiX a fait tomber sa bière (la troisième), on a bien ri.
n
nGum a navigué d’épaules en épaules, des étoiles dans les yeux « Bravo Camille« . MissT s’est réveillée et a écouté sagement le concert, se tapant même quelques barres quand FiX a fait tomber sa bière (la quatrième).
n
nNuits_secretes_camille.JPG
nSuper concert, on n’a pas vu grand chose mais la chanteuse a tenu ses promesses et nous a fait quelques jolies interprétations. Ouais j’ai même eu un peu des frissons et les larmes aux yeux lorsqu’elle a chanté Pale Septembre au piano-voix.
n
nMinuit, tout était bouclé, le temps pour FiX de faire tomber sa bière (la cinquième), nous avons fait des bécots à tout ce joli monde alors qu’ils étaient en pleine discussion volubile sur le thème central d’un festival : on mange quoi?
nNous avons réintégré la voiture, le temps de changer MissT dans le coffre du break et d’une petite tétouille et nous étions déjà repartis. Je t’avoue que la route du retour fut longue, longue comme un jour sans sexe. J’avais les yeux qui picotaient pas mal de fatigue et heureusement que j’ai pu compter sur Drum, qui ne s’endort jamais comme un scélérat quand on rentre, pour me faire la conversation.
n
nUn festival avec les gosses, c’est fait! Et si c’est à refaire, je le referai avec grand plaisir, il n’y a pas d’âge pour faire d’eux des petits rockers.

(7 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. PetitDiable

    Alors en vrac: tu sais ce que je pense (ou plutôt ce que je ne pense pas!) de Camille! C’est vrai que tu as eu une quinny à 49 euros mais je suis trop jalouse là! J’en veux trop une! Et sinon il ne devait pas y avoir foule à ce festival? Parce que ceux où je suis allée, il était juste hors de question d’y trimballer une poussette ou un marmot de 3 ans! (d’ailleurs aux déferlantes je voulais y aller avec la Pouillette qui n’a pas pu, eh bien heureusement, elle aurait péri étouffée!)
    Sinon ravie de découvrir un bout de ton visage! Même si on voit plus tes nichons finalement! 😉

    >> Le jour où la Bonne Fée des nibards s’est penchée sur mon berceau elle devait avoir rechargé sa baguette magique a fond juste avant.

  2. Etincelle

    Nan mais à la quatrième et la cinquième, vous avez ri ou pas ?

    >> Punaise, heureusement je n’ai pas zappé la rééducation du périnée sinon je ne répondais plus de moi même. Surtout la tête de FiX : impayable 😀

  3. aggie

    Tu ne peux pas savoir comme je suis heureuse de lire un article comme celui-ci!!
    J’ai toujours l’impression d’être une dingo quand on dit qu’on emmène les filles à une soirée (et en plus on voyage toujours léger aussi) et je ne parle que de soirée, pas de festival. Les gamins ont aussi le droit de s’amuser et d’écouter autre chose qu’Henri Des, non mais!!

    >> Tu m’étonnes, à la maison il est rare qu’on écoute des musiques pour enfants, du coup GumBoy connait mieux Hendrix que Michel Telo et il préfère l’électro à la variété, c’est top!

  4. aggie

    Par contre je ne laisserais jamais mes enfants dans les bras de FiX!!

    >> FiX les doigts en mousse 😀

  5. Isabelle dans les étoiles

    J’adore!!!!!!!
    On voulait aussi emmener la Sucrette dans le cadre d’une prog au Bikini de Toulouse mais les abrutis du CE de la Plume se sont plantés dans les concerts. On s’est retrouvés avec les places pour l’after hardcore au lieu du concert pour !!! Déjà que !!! ça pulse et qu’on s’était posé des questions pour l’emmener mais le hardcore j’t’en parle même pas (en plus on aime pô) Comme on a pas pu faire l’échange on y est pas allés…
    Mais l’anné prochaine hop hop hop on l’emmène! Par contre avec un casque bébé pour ses esgourdes!

    >> C’est clair, se retrouver en after hardcore en famille, style de rien « tu prend un coca light chérie » :D. Je ne savais pas que !!! tournait cet été, j’aime bien.

  6. alameresi

    Bravo ! Belle performance !
    Le coup du sarouel et du foulard coloré c’est une bien bonne idée : je me trouve très vieille en festival depuis que j’ai abandonné ce look au quotidien !

    >> au fond nous ne sommes que 2 adolescentes attardées :p

  7. AmélieEpicétout

    Contente d’avoir fait connaissance avec tes nichons! 😉

    Vous êtes de folles les filles, la foule me fait trop peur à moi, mon écharpe et ma poussette.

    >> Mes nichons te saluent bien bas :p

Laisser un commentaire

WordPress Backup