«

»

Oct 15

Enfin fière de mes Seins

Lady Di venait de mourir bêtement, je suis entrée à la clinique pour y subir une opération qui a transformé ma vie.
n
nJe m’en souviens bien, j’avais 17 ans, c’était tout début septembre. je venais d’avoir mon bac sansmentionmaisdupremiercoup et j’entrerai à la fac quelques semaines plus tard.
nIl était question de m’opérer d’une ptôse mammaire. Parlons technique deux secondes : je souffrais d’une hypertrophie mammaire, avec des seins disproportionnés et très lourds qui pouvaient me causer des problèmes de dos. Et puis surtout ils étaient super moches, énormes, pendouillants, des aréoles de la taille de billets de 100 balles, c’est surtout ce dernier point qui me taraudait.
nL’intervention, qui se déroule sous anesthésie générale, consiste à découper le tour de l’aréole afin de la re-proportionner et de la remonter. Puis le chirurgien effectue une incision en ancre de marine de l’aréole au dessous du sein afin d’enlever l’excédent de graisse et le remodeler.
n
nJ’ai passé 2 ou 3 jours à la clinique, un affreux souvenir reste le retrait des drains censés éliminer le sang des cicatrices, bark! d’y repenser j’en ai encore des frissons. Quand je suis rentrée à la maison, j’avais encore la poitrine bandée et n’avais pas encore pu voir le résultat, mais je ressentais déjà une incroyable sensation de légèreté. J’avais la nette impression que mon buste pourrait s’envoler.
nEt le résultat était là, la vache!!!! Une transformation radicale, même avec une cicatrice fraiche et des fils noirs bien laids, ma poitrine était SU-BLIME !
nPar contre niveau douleur, ça pique fort. A la clinique j’avais une perfusion de morphine, mais sous le coup de l’émotion on ne sent pas grand chose. Par contre quelques jours plus tard, j’ai relativement bien douillé. Pas le droit (ni la possibilité) de dormir sur le ventre, des fils qui font mals, des cicatrices qui grattent. Heureusement, je ne suis pas douillette et cette douleur ne m’a pas traumatisé.
n
nIl a fallu quelques semaines avant que mes seins retrouvent un semblant de souplesse. Au début ils étaient comme statufiés, traumatisés par l’opération. Une infirmière passait chaque jour chez moi afin de refaire mes pansements et moi j’étais trotrop fière de me déshabiller devant elle. Je faisais ma craneuse avec mes deux nénés pleins de fils et tuméfiés, une vraie petite conne.
n
nJe n’ai eu aucun mal à me réapproprier mon corps, simplement car c’est celui dont j’avais toujours révé. J’ai assumé sans aucun souci les affreux soutien-gorges de sport à porter jour et nuit pendant plusieurs mois. Je passais mon temps à reluquer le galbe parfait de mes nouveaux seins, les voyant ainsi, je m’imaginais deux oiseaux qui nichaient sur mon torse.
n
nDu jour au lendemain, j’ai changé. J’ai pris confiance en moi, j’ai osé aller vers les autres. Je me suis fait des amis (ce que j’avais été incapable de faire en 17 ans). Cette opération m’a transfiguré, j’ai commencé à prendre soin de moi, à faire attention à la mode. Mon caractère s’est affirmé, je suis devenue belle.
n
nJ’avais 17 ans et le Monde m’appartenait.
n
nAvec les garçons aussi, j’ai changé. Tous ces mecs qui m’avaient gaché l’adolescence, j’avais suffisemment confiance en moi pour les faire souffrir un peu : jouissif! Evidemment j’ai pas toujours fait les bons choix (j’en ai même fait un très très mauvaix, mais ça c’est une autre histoire)

nIl faut bien qu’il y ait un revers à la médaille : j’ai complétement gaché mes études. J’étais bien trop occupée à découvrir la vie sociale, ça me parassait tellement plus important que les intégrales triples, les mytochondries ou la physique ondulatoire.
n
nAu fil des années, les cicatrices se sont estompées, aujourd’hui il devient difficile de les distinguer. Par contre, mes sensations au toucher ont complétement disparu pendant très longtemps. Il y a encore quelques mois, je pouvais me pincer le téton avec les ongles, je ne ressentais ni douleur, ni même sensation.
n
nCa fait 15 ans que je me suis fait opérer et pas un jour je ne l’ai regretté.
nEn 15 ans, j’ai pris 20 kg, puis perdu 20, puis repris 20, puis reperdu 13. Mes seins ont repris du volume, aujourd’hui je fais un bonnet F, quand je grossis ma poitrine augmente, quand je maigris, ma poitrine ne maigris pas. C’est un peu frustrant d’avoir rattrapé des seins lourds, mais leur forme reste jolie et en harmonie avec le reste de mon corps, qui a porté deux enfants, qui a changé lui aussi.
n
nPar contre, la Foxy de 1997, elle n’avait absolument aucune idée qu’elle aurait un jour un mec stable, une maison, des enfants et deux chats. La question de l’allaitement, ça m’est passé bien au dessus de la tête à l’époque.
n
nLa suite demain, je vous raconte l’allaitement de GumBoy (avec une photo pour que c’est plus choli)

(10 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. NiouzMum

    Rho le teasing sur la photo, toussa …
    C’est super d’avoir pris cette décision qui t’a changé la vie de façon si positive, bravo !

    >> merci à ma maman surtout, je crois me souvenir que l’idée vient d’elle

  2. MissBrownie

    Coucou d’une maman qui malgré 3 enfants rempli tout juste un bonnet B … 😉
    Heureusement qu’il y a eu les montées de lait pour que je sache ce que ça fait d’avoir une grosse poitrine 😉

    >> consoles toi, au moins toi tu vois tes pieds 😉

  3. PetitDiable

    Ben chapeau dis donc! Tout ça à 17 ans!

    >> A 17 ans j’étais déjà rock’n’roll tendance punk je crois 😉

  4. MamanL

    Ouahou quel témoignage 🙂
    Tu as eu bien raison de faire cette opération, tu as enfin pu être libre d’être à l’aise avec toi et les autres. Tout bénéf’ quoi !

    >> Carrément, ça m’a changé la vie, mais c’est pas fini, les difficultés arrivent

  5. Poppy

    J’ai mal en lisant, c’est con..Je suis une douillette par procuration je crois!

    >> Hiiii penses pas au scalpel alors ;p

  6. LamamandeEmma

    « Tu avais 17 ans et le Monde t’appartenait…… »C’est alors que tu as commencé à sortir et à rentrer à pas d’heure, avec la complicité de THE super copine Em….(elle se reconnaîtra).
    nTu devenais une belle jeune fille, enfin tu n’étais plus enfouie sous des pulls énorme et le dos voûté.
    nTu dis que tu a été contente de l’opération, mais pendant la semaine à la clinique, personne ne pouvait t’approcher pour la toilette et les repas.
    nSeule l’infirmière avait droit de cité pour les pansements.
    nNous avons passé une semaine ensemble et en moi-même, je n’en menais pas large, quant aux résultats…
    nJe me demandais si tu serais satisfaite parce qu’après tout, c’est moi qui en avait eu l’idée, c’est lourd à assumer.

  7. Babidji

    hâte de lire la suite … et j’aurais fait pareil que toi pour l’opération ! j’ai vu une amie quasi dans ton cas souffrir … j’ai vu les regards déplacés de certains mecs qui avaient 2 fois son âge voire plus sans parler de leurs sales reflexions ! maintenant je la vois allaiter sa petite fille, même si elle ne s’est pas fait opérer, elle est passée à autre chose et est super heureuse ! moi c’est le truc inverse, je n’ai pas bcp de seins mais n’en ai jms rien eu à faire, trop occupée à lutter contre un autre complexe, celui d’être très poilue … merci le laser 😉

    >> Bravo à ton amie, il en faut du courage pour arriver à vivre dans un corps que l’on n’aime pas vraiment.

  8. Léo

    La photo des nichons!!! la photo!!!!!

    >> Attend je viens prendre un bain avec toi 😉

  9. z4root apk

    Operating system of this service is Google android which fascinates the users a lot. An user interface is almost certainly put up all over the devices multi-touch screen, together together with a virtual key pad. http://www.moviesafar.com/z4root.ht… z4root download

  10. Latasha

    My partner and I stumbled over here coming from a different web address and thought I should check
    nthings out. I like what I see so i am just following you.
    nLook forward to looking over your web page repeatedly.

Laisser un commentaire

WordPress Backup