«

»

Oct 18

Après l’opération, c’est possible d’allaiter ? #2 MissT

Quelquefois, je trouve que mes enfants sont trop têtes de bois et me demande d’où peut bien leur venir ces caractères tétus. Ahem, Ok j’arrète la mauvaise foi tout de suite.
n
nPartant de ce constat, étant enceinte de MissT, à aucun moment je n’ai pensé ne pas re-tenter d’allaiter. Quitte à essuyer un second échec. Ben oui, on est Rock’n Mom ou on ne l’est pas!
n
nDurant toute ma grossesse, j’ai bien veillé à masser mes aréoles avec de l’huile de massage (L’huile de massage anti-vergétures Weleda) afin de leur donner souplesse et surtout pour mon cas, les aider à retrouver un maximum de sensibilité avant la naissance.
nTrès vite, j’ai réussi à exprimer un peu de colostrum, ça m’a rassuré.
n
nAfin de mettre toutes les chances de mon coté, j’ai demandé à mes amis et à ma famille de ne surtout pas venir me visiter à la maternité. Et ils ont respecté mon voeu, à la maternité, j’étais tranquille et détendue, je pouvais faire des petites siestes à loisir sans être dérangée par les visiteurs.
n
n »Non, non, ça va aller » que j’ai dit à la Sage Femme, qui en salle de naissance m’a demandé si j’avais besoin d’aide pour la tétée d’accueil. Et je l’ai enfin expérimenté, ce moment qui manque de superlatif, cet instant où mue par un reflexe ancestral, ma toute nouvelle née MissT a rampé jusqu’à mon sein afin de téter.
n
nOh d’y repenser, mes yeux se mouillent de larmes. Je la voir ouvrir la bouche tout grand et téter, téter pour de vrai. Alors je n’étais pas forcément bien installée sur cette table d’accouchement, j’avais certainement la foune à l’air, mais je n’ai pas osé bougé, pendant de longues minutes, des heures, le temps qu’à duré cette tétée de bienvenue.
n
nTout c’est passé normalement, à la maternité. Le personnel venant voir de temps en temps si tout allait bien. Et ça allait nickel, comme quoi quand on me lâche les basques je gère le freestyle.
n
nJe vous rassure tout de suite, tout n’a pas été rose non plus avec MissT, comme tous les débuts d’allaitement, ça a été hard disont les 3 premiers mois. J’ai eu des crevasses, je me suis posé 112 000 questions la journée, j’ai soulé DrumMajor nuits et jours, j’ai pleuré, j’ai trouvé que l’allaitement c’était chiant, je me suis retrouvée à ouvrir au facteur dépoitraillée avec la puce au sein.
nComme toutes les jeunes mères, je me suis retrouvée coincée dans le canapé à donner la tétée depuis des heures avec la télécommande hors de portée.
nJ’ai inventé des berceuses « MissT, dépèche toiiii, car j’ai enviiiie, de faire cacaaaaa« 
nJ’ai failli la sevrer tous les matins, j’ai reculé l’échéance d’un jour tous les soirs.
n
nPuis MissT a commencé à se trouver un rythme, moi aussi et j’ai enfin ressenti le bonheur d’allaiter. Tu sais ces sensations que les allaitantes décrivent. Les tétées les yeux dans les yeux, les petites mains qui te caressent doucement, ces doux moments de pur bonheur.
n
nDe trois à six mois, MissT n’a plus pris de poids, mais il est vrai qu’elle a fait des nuits de 12h vers 3 mois (t’as le droit de me traiter, vraiment), elle ne prenait que 4 à 5 tétées par jour et s’en contentait.
n
nVers 7 mois, nous avons réalisé que MissT buvait moins de 100 ml à chaque tétée, elle n’avait pas assez stimulé ma lactation depuis de nombreuses semaines et donc était loin d’avoir son compte de lait.
nJe me suis posé la question de la remettre plus souvent au sein, mais! Je préférais largement qu’elle garde son rythme bien rodé à 4 repas par jour. Alors j’ai fait le choix de compléter chaque tétée par un biberon de lait artificiel.
n
nAujourd’hui, à plus de neuf mois, MissT se régale d’une tétée le matin, suivie par un biberon de compément (120ml). Elle mange un repas + un laitage à midi. Au goûter, elle prend une compote + un laitage. Puis au diner nous nous retrouvons pour une bonne tétée calin + un biberon de complément (180 ml).
n
nJe ne sais pas pour combien de temps mon allaitement va tenir à ce rythme moyennement soutenu, d’autant plus que j’ai remarqué que mes canaux lactifères avaient tendance à se boucher.
n
nAprès l’expérience de mon premier allaitement, je ne pensais vraiment pas que j’allaiterai un enfant, si longtemps en plus! Finalement j’ai appris de cet échec.
nPeut-être que si je n’avais pas su que ce n’est pas le biberon qui fait faire les nuits, peut-être que si je n’avais pas su que les crevasses se guérissent, peut-être que j’aurai sevré MissT prématurément.
n
nDodo_non_merci.JPG
nUn grand merci à l’association Solidarilait Nord et à ses écoutantes. Un grand merci à DrumMajor pour m’avoir soutenu. Un grand merci à ma Maman de m’avoir permis de devenir femme. Un grand merci à GumBoy de ne pas être trop jaloux des tétées.

(11 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. alameresi

    Il est top ce happy end ! Bravo à toi pour ta persévérance, la tête de bois ça sert bien dans ces cas là !

    >> Merci, quand je pense que mes profs écrivaient « se décourage trop vite » sur mes bulletins : nases 😉

  2. amalise

    Bravo, bravo. Tu es peut-être têtue, mais tu es surtout très volontaire (obstinée ?), et tu en avais très envie. Alors continue, cela te réussit!!!

    >> tétue, tu peux le dire 😉

  3. Poppy

    Tu nous prouves par tes jolis articles que l’on peut être femme et mère, que l’on peux allaiter après avoir subit une opération, que l’on peux foirer un premier allaitement et réussir un deuxième, et surtout que l’on peux gérer son allaitement comme on le souhaite sans nuire à la santé de son bébé !! Pour tout ça je te dis BRAVO et MERCI

    >> Merci Poppy, ton commentaire me touche beaucoup

  4. NiouzMum

    Comme il a déjà été dit dans les commentaires Bravo pour ta persévérance et Merci pour ton témoignage qui permettra sans aucun doute à de (futures ?) (jeunes ?) mamans de voir qu’en étant bien informée et en en ressentant l’envie surtout tout est possible. Ça n’a pas dû être évident de te dévoiler ainsi, ça en valait la peine …
    Trop jolie Miss T. sur la photo !

    >> Non ça n’a pas été évident, d’autant plus que certains lecteurs me connaissent IRL et ne savaient pas que j’avais eu une opération, c’est un coming out

  5. LamamandeEmma

    Le côté têtu peut être un atout dans la vie, la preuve..
    Merci à toi de ces belles lignes et ce témoignage si émouvant.
    On a essayé de t’aider de mieux possible.
    Tu as réussi 2 beaux enfants

    >> le coté tétu c’est chiant quand même

  6. Mamandinde

    Bravo à toi pour cette persévérance, et j’ai envie de dire, tant que vous y trouvez toutes les deux votre compte, ton allaitement peut durer le temps qu’il le veut!

    >> Bah oui et puis je ne sais pas si je la verrai autrement que comme un tout petit bébé encore longtemps, ça ne m’aide pas à penser au sevrage.

  7. PetitDiable

    J’ai la larme à l’oeil. C’est malin. Et pis je suis jalouse. La tétée d’accueil, avec une césa…

    >> Oui j’ai eu la chance d’avoir 2 accouchements par voie basse, tout à fait classiques et merveilleux

  8. Amélie Epicétout

    Ah j’adore les happy end! et les mamans heureuses! Une conseillère en lactation c’est une personne comme ça qui m’a manqué parce qu’on ne peut pas dire que j’ai franchement été soutenue. Enfin c’était pas du découragement mais plus de l’incompréhension. Bref pour le deuz (qui arrivera dans quelques années lol) c’est sûr je retente le coup!

    >> Ca a été mon erreur pour GumBoy, n’hésite pas à aller voir Solidarilait, les conseillères sont géniales, de bon conseil et déculpabilisantes

  9. coucoumaman

    Oh mince, c’est déjà fini! c’était trop beau ton témoignage.
    Bonne tétée à Miss T !

    >> merci, qui sait il y aura un nouveau témoignage si Drum lève son véto pour le petit troiz 😉

  10. Suzanne51

    Oh trop bien !! c’est réconfortant car je suis en plein dedans, je sens que j’ai pas assez de lait alors ça fait 1 semaine que je complète la têtée du matin et du soir avec un bib de lait infantile et ça se passe plutot bien !!
    j’ai allaité pour la premiere malgré ma césa et j’avoue que les débuts furent laborieux et douloureux (vive la creme lansinoh) mais j’ai persévéré jusqu’à la fameuse montée de lait et depuis ça été que du bonheur !
    Pour la 2e la montée de lait s’est fait plus rapidement du coup pas de douleur au sein 😀
    bises

    >> Bonjour Suzanne, merci pour ton témoignage. Il arrive qu’un complément de lait en poudre soit nécessaire mais si c’est possible, rien de mieux que de remettre le bébé à téter plus souvent pour stimuler la lactation. Je ne l’ai pas fait car ma fille est réglée comme une horloge depuis toute petite et je ne voulais pas casser son rythme par des tétées supplémentaires.

    Bonnes tétées à ta fille 🙂

  11. Audrey

    Trés touchant.. merci pour ce partage Emma..

    >> tu as connu la période où je n’avais pas encore fait le deuil de mon premier allaitement. Enfin cette période est digérée et j’ai pu en parler librement

Laisser un commentaire

WordPress Backup