«

»

Déc 30

2014, année piscine

PROFONDEURS.jpg

Comme beaucoup de blogueuses, j’ai eu envie de faire le bilan de mon année 2014. C’est plus particulièrement le billet de Ginie qui m’a poussé à cette introspection. Sans son invitation à s’épancher, je n’aurai surement pas pris la peine de me retourner sur mon année. 

Cette année, il n’en est peut-être rien paru mais j’ai touché le fond de la piscine. Chaque matin j’enfilais mon masque pour plonger dans la vraie vie avec pour seul souhait de retrouver bien vite mes abîmes de solitude. 

Je suis une idéaliste. Dans ma tête tout le monde est gentil et surtout il y a de la place dans ce monde pour les rêveurs. J’ai bâti ma vie sur le principe qu’avec un peu de bonne volonté, d’écoute et de compréhension mutuelle, il n’y a aucune raison d’être malheureux. J’assumais de vivre dans le pays de Candy. Pourtant fin 2013, début 2014 j’ai découvert les cyniques, les profiteurs, les enculés, les fils de pute, les fielleux, les malintentionnés, les égoïstes, les agressifs, toutes les facettes de la méchanceté. 

C’est ce qui m’a fait plonger dans la piscine, les yeux fermés, les tympans recouverts d’eau, j’étais bien loin des intrigues, j’ai commencé par couper les liens qui me rattachaient à toutes ces personnes toxiques, j’ai continué ma descente et je me suis séparée de tout ce qui puait un peu, de tous ceux qui avaient trempé de près ou de loin dans la merde. 

Avant de toucher le fond, j’ai fait le ménage par le vide. Irascible, je n’ai laissé aucune chance aux blessures et aux vexations, j’ai tourné pas mal de pages d’histoires communes. Tout noir ou tout blanc, le gris n’existe pas au fond de la piscine, la solitude rend nerveux et suspicieux. 

J’étais bien au fond de la piscine, personne ne me voyait, j’avais décidé de ne plus répondre au téléphone, de couper les ponts sur les réseaux sociaux, de ne plus ouvrir la porte. Des journées durant, j’ai ruminé mon écœurement et mes désillusions. 

Mais c’est plein de chlore au fond de la piscine, qui allait m’essuyer les yeux si je décidais de ne plus garder personne ou si mes seules connaissances n’étaient que superficielles ? 

Finalement la solitude a gommé la joie, l’enfermement bridé ma liberté. J’entame une longue remontée bourrée de paliers de décompression. Je suis loin de dire que j’ai confiance en autrui, je ne sais pas si je redeviendrai la personne entière, généreuse et foisonnante de projets que j’ai été. La merde ça laisse des traces indélébiles mais je ne peux pas raisonnablement vivre coupée de mes semblables ou ne comptant que sur moi même. 

Depuis quelques jours j’ai hâte de tourner la page de cette année piscine. J’ai de nombreux projets, je veux tout tenter et ne rien regretter. 2015 s’annonce comme un tournant, je ne sais pas si dans un an j’aurai accompli des actions dont je serai fière de parler mais je veux tenter. 

En 2015, j’apprendrai peut-être à pardonner, on vérifie ça dans un an sans masque et tuba ? 

(6 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. bbb's mum

    … waouh…. j’ai l’impression de lire ce que je viens de vivre ces deux derniers mois…
    nte souhaite une douce remontée ! plein de bisous et plein de bonheur pour 2015

  2. Cynthia

    Et j’espère… nan, je sais, que tu sais pouvoir compter sur une copine en Picardie, prête à te prêter son pince nez si ça commence à puer vers le milieu de la piscine. J’ai des brassards et une grosse bouée canard. <3

  3. Fred / Une souris bleue

    J’espère que tu vas pétiller en 2015, comme tu as pétillé quand je t’ai rencontrée au mois de décembre ! Je suis un peu comme toi à faire confiance à tout le monde tout de suite … et on prend des claques. Pour le moment je n’ai jamais touché le fond de la piscine grâce au soutien de mon entourage et des copains blogo. Mais j’imagine comme on doit se sentir seul … Plein de bisous de courage !

  4. Fred / Une souris bleue

    J’espère que tu vas pétiller en 2015, comme tu as pétillé quand je t’ai rencontrée au mois de décembre ! Je suis un peu comme toi à faire confiance à tout le monde tout de suite … et on prend des claques. Pour le moment je n’ai jamais touché le fond de la piscine grâce au soutien de mon entourage et des copains blogo. Mais j’imagine comme on doit se sentir seul … Plein de bisous de courage !

  5. PetitDiable

    Eh bien, je ne sais pas ce que tu as vécu, mais ça n’a pas eu l’air d’être drôle. Je pense que ton année 2015 sera forcément meilleure! Peut être que tu sauras mieux discerner tes VRAIS amis, ceux qui sont là pour toi, des autres même pleins de paillettes?
    nBisous et bonne nouvelle année à toi et aux tiens!

  6. Ali Alanoix

    Oh ma jolie, je te souhaite de réussir tes projets pour 2015 ! Plein de bisous.
    n♥

Laisser un commentaire

WordPress Backup