«

»

Avr 08

A l’Origine du monde est le Big Bang … Baby

Si je te parle de l’Origine du monde, j’ai un peu envie de penser au célèbre tableau Gustave Courbet, cette toile représentant un nu féminin du point de vue le plus intime qui soit.
n
nC’est en achevant la lecture de Big Bang Baby que je me suis dit que Lucie Citharelle n’aurait pas pu mieux choisir le titre de son roman. Big Bang! l’Origine du Monde, la puissance quasi magique du sexe féminin. Big Bang! la naissance des particules. Big Bang! l’instabilité moléculaire. Big Bang! l’explosion des sentiments.
nEn effet what a fucking Big Bang que l’arrivée d’un Baby! Aucune mère ne peut le nier.
n
n200 pages que j’ai avalé en trois soirs de lecture, une histoire passionnante, son histoire. Car Lucie Citharelle, l’auteure, a eu beau changer les prénoms de ses personnages, c’est un témoignage que l’on lit, son expérience du féminisme, de la féminité et de la maternité et qui rend ce livre encore plus fascinant.
n
nlucie_citharelle_big_bang_baby.jpeg
n
nJ’ai lu le billet que Alameresi a fait à propos du roman de Lucie Citharelle juste après en avoir terminé la lecture, au moment où je ne l’avais pas encore « digéré« . Au contraire d’elle, je n’ai pas su m’identifier au personnage. Je ne suis pas de celles qui ont voulu être des mères parfaites car je suis bien trop branleuse pour ça. J’ai également impliqué sans compter DrumMajor dans l’exécution des tâches quotidiennes dès la naissance de GumBoy et encore plus 3 ans après, à la naissance de MissT, aussi je ne peux pas me projeter dans l’histoire de couple de Noémie (le nom du personnage principal) et de son Cédric.
n
nBien sûr, ce livre, c’est UNE histoire, d’UNE mère, UN témoignage, pas le Laurence Pernoud. C’est quand j’ai eu réalisé que je devais me détacher de mon histoire, de son histoire que j’ai découvert cette question que Lucie nous pose dans son livre: « Traversons nous toutes un Big Bang Baby qui nous fait quitter la terre, plonger dans l’euphorie et la terreur, nous confronter à l’inconnue qui nous fait peur en nous? »
n
nOui bien sûr que nous traversons toutes un Big Bang à l’arrivée du Baby. Je l’ai vécu, il y a déjà 4 ans alors que je suis passée de fille à mère. Je l’ai vécu une seconde fois il y a 15 mois de façon énormément plus violente. J’ai vu des amies traverser cette agitation des premiers mois. Cette explosion inouie qui rase en quelques heures de contractions et quelques poussées le modèle que nous avions patiemment établi. Qui fait voler en éclat les certitudes, qui nous met à nu, nous pousse dans nos derniers retranchements, qui fait place nette et nous force à tout reconstruire, pierre à pierre, mur à mur.
n
nPar contre, ce Big Bang Baby ne serait-il pas lié à notre génération? Nous les filles de la première génération post 68. Nous qui avons vu nos mères se battre pour ne plus justement être QUE des mères, n’avons nous pas justement perdu cette transmission orale, cet apprentissage précoce de la maternité qui était induit il y a encore 2 générations, alors que les fillettes étaient destinées à être avant-tout épouses et mères.
n
nC’est en celà que le roman de Lucie Citharelle m’a bouleversé. Son point de vue sur l’allaitement en est un parfait exemple. C’est un point de vue énormément réconfortant pour toutes les allaitantes « de la vraie vie », hors des préjugés, des clivages et des extrèm(ist)es, un point de vue qu’on n’a pas la chance de souvent lire ou entendre, car il n’est pas sensationnaliste et c’est également l’avis de papacube. Mais c’est aussi l’histoire d’une transmission inter-générationelle qui ne se fait plus, d’une fille qui découvre que sa mère a allaité au moment même ou elle même se retrouve aux prises avec un allaitement qui ne la satisfait pas. C’est notre histoire à nous toutes qui voulont assumer toutes les facettes du féminisme, de la féminité et de la maternité à la fois.
n
nBref je te recommande chaudement, toi qui attends, toi qui allaites, toi qui as un projet, … d’acheter, d’offrir, de lire Big Bang Baby, le premier roman édité de Lucie Citharelle. Il est disponible ici. Et si tu le souhaites, Lucie t’offre une dédicace personnalisée de son roman (moi j’ai adoré la mienne).
n
n
nMerci à Lucie Citharelle de m’avoir fait confiance et pour nos sympathiques échanges via les réseaux sociaux.
n

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. malise

    Je dois te dire Emma que ton billet a vraiment excité ma curiosité … Ce n’est pas le 1er article que je lis à propos de ce livre, mais je sens maintenant que je vais me le procurer au plus vite! Merci!

    >>Tu peux, y aller en toute confiance 🙂

  2. Lucie Citharelle

    Pour info, vous pouvez recevoir votre exemplaire dédicacé en contactant:

    citharelle@live.fr

    (Frais de port inclus)

  3. Lucie Citharelle

    J’aime beaucoup les personnages de Foxy Mama. J’aime aussi cette plume mue par un « franc écrire » savoureux qui m’impressionne.
    nNon, Foxy Mama ne s’est pas imposée les missions impossibles que Noémie a voulu accepter. OUI, elle a su faire appel à Drum major pendant le Big bang.
    nEt pourtant, BBB l’a touchée, et c’est là ce qui me rend heureuse.
    nBig Bang baby, c’est le récit du Big Bang, que nous vivons tous et toutes différemment, mais que nous vivons tous.
    nD’où vos retours émus et émouvants.
    nMerci à vous pour cela. Merci à Emma de m’aider à vous faire connaître Big Bang Baby, que vous connaissiez ou non le Big Bang.
    nMerci Emma.

  4. alameresi

    Effectivement ce roman est excellent, passionnant. Il prend aux tripes, j’ai été complètement séduite par la plume de Lucie ainsi que par sa gentillesse.

Laisser un commentaire

WordPress Backup