«

»

Sep 15

Les petites roues

Quand GumBoy a émis le souhait d’apprendre à faire du vélo sans les petites roues, j’ai tout de suite pensé :

« Et merde, on n’est pas sortis de l’auberge ! »

Il faut dire que GumBoy est défaitiste ascendant pessimiste. J’imaginais très bien comment l’apprentissage du vélo sans les petites roues allait se passer. Il allait essayer, il ne réussirait pas du premier coup, il jetterait l’éponge et c’est moi qui me taperait de porter le vélo sur le trajet du retour du parc pendant qu’il ferait la gueule.

Ambiance ….

J’ai donc pris les devants en lui expliquant bien qu’il n’y arriverait pas dès les premiers tours de roues, qu’il allait tomber, que c’est normaaaaaal. Je l’ai équipé de coudières, genouillères et casque et nous sommes partis au parc tout proche de chez nous. 

Tadaaaaa ! le trajet aller

Tout le trajet aller j’ai gentiment demandé à GumBoy de fanfaronner moyennement et d’avancer sur son vélo comme s’il s’agissait d’une draisienne. Forcément il s’est piqué les mollets ainsi que les tibias aux pédales. Cependant nous sommes arrivés au parc sans embuche.

apprendre_a_faire_du_velo_sans_les_petites_roues.JPG

Sur place

Ha ben c’est bien connu, les parcs sont plein de jeux en tout genre, de toboggans, de balançoires. Tout ce qui détourne un enfant de son ambition première qui est d’apprendre le vélo sans les petites roues. Résignée, je me suis assise sur un banc, le vélo en équilibre à coté de moi. Et tu sais, j’aime pas ça les parcs.

Bon on en fait du vélo ?

flocon.jpg

Enfin, l’enfant s’est souvenu du pourquoi on était là. Enfin il a enfourché son étalon d’acier (bleu avec un dessin de poisson orange), il a roulé en draisienne, pris de l’élan, trouvé les pédales et pédalé. Et moi j’ai tenu la selle et couru à coté. C’était dur, j’ai eu le dos en compote, je me suis maudite sur le choix de mon sac à main qui retombait par devant quand j’étais courbée en deux. J’étais pas au top de mon glamour mais peu importe, GumBoy pédalait.

Un tour, deux tours, plein de tours de roues, avec moi, puis tout seul. Pour un fois tout allait bien, GumBoy s’en sortait merveilleusement tandis que je me mordais l’intérieur des joues pour avoir pensé qu’il me casserait les noix.

Ca roule ?

Nous avons fait 2 sorties de ce type au parc, puis GumBoy s’est lancé tout seul sur un parking désert, il a fait plusieurs fois le tour avant de s’arrêter dans un buisson en criant « nonononononononon« 

DrumMajor et moi avons expliqué à GumBoy comment se servir de ses freins et hier nous sommes partis faire une belle balade de quelques kilomètres, nous à pieds, lui à vélo. 

C’est la première fois qu’un apprentissage « important » se fait sans heurts pour GumBoy. J’étais sûre qu’il abandonnerait, il m’a fait mentir. Est-ce parce qu’il est vraiment doué en vélo ? Etait-ce le bon moment ? A-t-il grandit dans sa tête ?

apprendre_le_velo_a_2_roues.JPG

Mais pourquoi ais-je pensé que ça se passerait mal ? Franchement pourquoi ?

(8 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Marie

    Bravo GumBoy!!!

  2. Alicia

    Génial ! Félicitations GumBoy 🙂

  3. missbrownie

    Ahah! Ca me rappelle quand T-Biscuit a appris. Pareil, je pensais qu’il allait rentrer dégoûter, en pleurant et les genoux abimés Finalement, il s’est lancé et a réussi du premier coup.
    nEn tout cas, bravo Gumboy !

  4. alffredine

    hou hou!!!! Bravo!!!
    net quelle classe;;-p

  5. babidji

    ohhh trop fort Gumboy ! ici on a trop honte … Pimprenelle saura peut-être en faire à 20 ans ! non pas qu’elle soit nulle mais qu’on n’arrive pas à se taper la corvée si bien décrite ci-dessus ! ;)))

  6. Emma

    Bravo pour tenir bon GumBoy, la prochaine fois ça serait pour les rolleurs 🙂

  7. Manu (Esteolia)

    Bravo!

    nnn

    Et j’adore la dernière photo!

  8. Adan@laval

    Toujours un bon moment d apprendre a un enfant de virer a deux roues, bravo Gumboy

Laisser un commentaire

WordPress Backup