«

»

Jan 04

Ce que je ne savais pas avant d’accoucher

Je me suis bien éclatée à faire les Avant / Après,alors je continue dans la série.

Étant enceinte, je ne compte plus le nombre de sites internet que j’ai pu consulter, le nombre de bouquins que j’ai pu lire. J’ai fait bien consciencieusement mes cours de préparation à lanaissance. J’étais sûre de tout mais TOUT savoir sur la grossesse et l’accouchement. Trop fière d’elle EmmA !!!

Pfff, tu parles il y a plein de trucs que je savais pas :

Je ne savais pas que perdre les eaux ne signifie pas forcément : début du travail.

Je ne savais pas que je trouverai rien pour m’habiller pour aller à la maternité à 2h du matin. Ouais je suis partie de la maison en robe, avec une serviette éponge en guise de culotte parceque j’en ai pas trouvé une qui « convienne ».

Je ne savais pas que la personne à l’accueil des urgences maternité me regarderait avec des yeux de merlan frit, pour me demander « c’est pour quoi ». Pour accoucher ducon, je viens pas te demander un autographe.  

Je ne savais pas ce que c’était que des contractions, j’ai cru que j’étais constipée…

Je ne savais pas que la péridurale fait claquer les dents et trembler des jambes.

Je ne savais pas que Chéri-chéri devrait être déguisé en garçon boucher.

Je ne savais pas que mon Choupi serait tout gris juste après la naissance.

Je ne savais pas que je serais autant envahie de bien-être après l’accouchement, alors que pourtant on est branchée de partout, bébé parti aux examens avec papa et qu’on se retrouve seuledans la salle à moitié à poil.

Je ne savais pas qu’on ne pouvait pas se balader à la mater avec le bébé dans les bras.

Je ne savais pas que je n’aurai pas peur de le casser, alors qu’avec les bébés des autres j’étais toujours un peu crispée.

Je ne savais pas que sa présence dans mon ventre me manquerait.

Je ne savais pas mettre un body.

Je ne savais pas que l’allaitement c’est compliqué.

Je ne savais pas
qu’on ne pouvait pas se reposer à la maternité.

Je ne savais pas que j’aurai l’œil humide, voire carrément les grosses larmes à chaque fois que je vois une femme qui accouche dans les téléfilms culculs.

Je ne savais pas que je serai nostalgique de la grossesse (sissi, c’est bien moi qui tout le mois de février ai râlé : j’veux accoucher)

Je ne savais pas
que je pourrai dormir aussi peu, moi qui suit une vraie marmotte.

Je ne savais pas que je ressentirai autant d’amour pour ce petit bonhomme.

Je ne savais pas que j’aimerai encore plus Chéri-chéri après.

Et vous qu’avez vous découvert le jour J ?

Laisser un commentaire

WordPress Backup