«

»

Oct 30

Clouée chez moi, internet est mon ami

Hé oui, depuis le 16 septembre, j’ai beaucoup perdu en autonomie. En réalité c’est la seconde chose qui m’a tracassé dès l’annonce de ma fracture de la cheville (la première étant : pourrais-je remettre des talons un jour ?). Comment allais-je emmener et chercher mes enfants à l’école ? Comment ferais-je les courses ? Par quel moyen honorer mes engagements ?

En réalité, ma première nuit d’hospitalisation je l’ai passée à envoyer des SMS à mon amoureux, pour lui donner les horaires des écoles, les numéros de téléphones utiles, je lui ai déroulé tout mon quotidien par texto. Lui qui travaille loin de la maison me délègue l’organisation des journées, il fallait que je passe le témoin sans délai.

Alors voilà, j’ai une chance de fou d’être super bien entourée. Lanounou de MissT est une perle rare qui a accepté sans réfléchir derécupérer les enfants tous les soirs à l’école et de les ramener à lamaison. Ma sœur m’a donné la chance de sortir de chez moi une journéepar semaine afin que je prenne l’air et que je vois autre chose que lesmurs de mon salon. Mon homme malgré son boulot de dingue a géré laconduite des enfants chaque matin. J’ai de la chance et j’ai du mal àsavoir comment les remercier.

Pour tout le reste, internet a été mon ami. Bon d’accord, je suis une (très très) grande utilisatrice du net de base, mais là j’ai vraiment exploré les multiples possibilités que m’offrait ce merveilleux outil alors que j’étais clouée au canapé.

Il y a d’abord eu ces nombreuses fois où j’ai du faire les courses. Je suis adepte du drive depuis longtemps mais je crois que je n’en avais jamais autant abusé. Il me suffisait de passer ma commande et d’envoyer un message à DrumMajor pour le prévenir d’y passer en rentrant du travail. Le drive c’est bien, mais pour tout ce qui est frais je me fournis dans un magasin de producteurs, malheureusement pour moi, ils ont arrêté leur activité de drive fin septembre.

mains_de_femme_sur_ordinateur.jpg

J’ai également eu la chance d’avoir un joli partenariat avec Cookin’theWorld, mais j’en reparlerai dans un billet dédié. Mais ça nous a ravitaillé pour une petite semaine. Le gros du problème étant de pouvoir nourrir sainement toute ma petite famille, je pense que je peux dire MISSION ACCOMPLIE.

Il y a ces milliards de petites courses qu’on fait au quotidien, sans même y penser. Tout ce qui participe à la bonne marche d’un foyer, des produits bio, aux cosmétiques, en passant par un peu de shopping pour moi (très important pour garder le moral). Ce qui tombe bien c’est que je suis tout le temps à la maison, donc ma voisine n’a plus à récupérer mes colis et puis j’ai du temps, plein de temps, ce qui me permet de comparer les prix et de trouver le meilleur tarif colis pour mes envois, par exemple sur le comparateur Packlink.

Il y a aussi eu ce jour où j’ai du me rendre à un déjeuner pro surLille, plâtrée jusqu’au genou. Franchement je ne voyais pas trop commentj’allais m’en sortir jusqu’à ce que mon ami internet me fournisse unesolution. Il m’a suffit de réserver un service de véhicule avecchauffeur, j’ai pu régler à l’avance par carte bancaire en ligne,c’était parfait pour moi et ça m’a permis d’honorer mon rendez-vous.

Alors l’un dans l’autre même si j’ai l’impression de passer ma vie à faire des achats grâce à mon ami internet, finalement vu que je compare beaucoup les prix et cherche les meilleures offres, je ne grève pas le budget familial pour autant et ni mes enfants, ni mon homme ne manquent de quelque chose. Sans compter que je remplis au taquet des paniers virtuel de chaussures à talons toutes plus jolies les unes que les autres, avant de me rappeler que j’ai une plaque de 15 cm et 8 vis dans la cheville et que les talons ce n’est vraiment pas pour tout de suite.

Alors internet est devenu mon meilleur ami shopping mais avec modération les amis. Et oui  !

signature.png

A007.png

Laisser un commentaire

WordPress Backup