«

»

Oct 10

Dans les pompes d’une autre #BadMother

Bad Mother … mauvaise mère. Souvent j’ai envie de me marrer, de faire marrer. Mon sens de l’autodérision est ma plus grande force dans la vie.

nnn

J’ai beau m’auto qualifier de #BadMother, tu le sais bien toi que c’est pour « du rire », parce que l’amour, l’attention et le soin que j’apporte à GumBoy et MissT me pose fondamentalement en #GoodMother.

nnn

Oui mais, quand je suis à bout, usée par une journée de travail qui aura requis mon extrême attention pendant plusieurs heures. Suis-je une #GoodMother ?

nnn

Quand je me regarde dans le miroir, que je me dégoute de ne pas avoir la force de partir de ce boulot. Quand j’ai perdu toute force, toute estime de moi. Suis-je une #GoodMother ?

nnn

Si j’explose alors qu’ils se chamaillent, hurlant sur mes enfants à me briser la voix, les menaçant de les descendre du vélo et de les laisser rentrer à pied. Suis-je une #GoodMother ?

nnn

Quand je me mets en pyjama avant eux, quand je n’ai qu’assez de courage pour leur délayer des flocons de pomme de terre dans de l’eau chaude pour le dîner. Suis-je une #GoodMother ?

nnn

nbaniere_bad_mother.jpeg
n

nnn

J’ai été en formation pour ma boite deux jours cette semaine, cette formation m’a foutu en l’air. Comment t’expliquer ? J’ai du mal à faire le point moi-même sur ce qui a bien pu déclencher cet effondrement intérieur. Toujours est-il que je ne me sens plus du tout en accord avec moi-même. Je n’ai jamais voulu rentrer dans les normes, depuis que je suis gamine on me qualifie d’originale, de rebelle, qu’est ce qui a bien pu faire qu’à 33 balais je passe 37 h par semaine à faire un boulot que je déteste, avec des personnes que je déteste, pour une boite que je déteste, le tout pour 1300 euros par mois ?

nnn

Que s’est-il passé dans ma vie pour que j’accepte ça sans broncher depuis plusieurs années.

nnn

Parlons culpabilité. Je me mange une bonne grosse tartine depuis mercredi soir, bien grosse, bien grasse, j’ai du mal à la digérer. Merde, je laisse mes gosses à d’autres, je ne suis pas foutue de les emmener au cinéma, au parc, à la piscine, ou faire une activité, parce que je bosse. Et mon salaire est tellement merdique que je n’ai pas le choix que de bosser à temps plein. 80% de 1300 euros pour évidemment faire en 28 h le même boulot qu’en 37 h, je n’ai pas eu le courage de faire ce choix.

nnn

Et mes enfants qui ont besoin de leurs parents. Surtout GumBoy qui est déboussolé depuis la rentrée à l’école à cause de ces nouveaux rythmes, putain mais c’est à moi de l’entourer, à moi de lui donner suffisamment de sécurité affective. Surtout MissT qui est en pleine construction de sa personnalité, je n’ai pas le droit d’être autant absente à ce moment-clef de son développement.

nnn

Et puis quel exemple je leur donne de la vie d’adulte ? Auront ils envie de grandir ? d’enter dans cette vie d’adulte qui ne semble offrir que du speed, des soucis, de la mauvaise humeur ?
nje me pose ces questions en boucle depuis mercredi, j’ai l’impression d’être dans les pompes d’une autre. J’ai envie de me retrouver pour ne pas que dans quelques années mes enfants, les amours de ma vie aient juste l’impression que je suis une #BadMother.
n
nDésolée pour ce billet décousu, j’ai du mal à ranger mes pensées et j’ai déjà pris tellement de recul que je suis aujourd’hui dos au mur, ou sur un grand plongeoir.
n
n
nCette semaine les #BadMother sont aussi par ici :
nPetits diables : la pisseuse n’est pas celle que l’on pense
nMaman Floutch : la règle des 3,6,9 un peu abrégée
nFlying Mama : un petit tuyau et beaucoup de questions embarrassantes
nMaman est au musée : la recette pour se débarrasser de ses gosses
nMaman bobo : ces pauvres enfants de blogueuses
nConboudu : c’était pas le bon insert, oups !
nVivi Mams : petit concentré de mère indigne
nLalotte Papote : un top 10 hilarant
nMaman Chat : prise en flagrant délit de flemingite aiguë, pourtant elle avait mis les formes je trouve
nConfidences de Maman : quand les enfants ne sont pas tout à fait ceux du Blond …
nBabyoles : comment un bouquin de 25 pages se réduit comme peau de chagrin
nLa vie rêvée de maman : les pieds en canard … Excellent
n
nMerci pour vos participations !!!

(20 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Princesse Pacotille

    Oh dis donc que ton article raisonne en moi ! En congé maternité pour le moment, je dois reprendre dans deux mois, mais j’aime tellement ma vie en ce moment auprès de mes deux enfantsqui ont vraiment besoin de moi… Et je trouve dommage qu’aujourd’hui faire le choix de préférer rester auprès de ses enfants soit vu comme de l’antiféminisme…Je reprendrais pourtant le chemin du travail car ça ne passera pas financièrement sinon… Travailler pour payer quelqu’un pour faire garder ses propres enfants… Monde fou !!!
    nSinon, voilà ma participation très légère !

    nnn

    http://babyoles.blogspot.fr/2013/10

  2. PetitDiable

    C’est terrible de se sentir comme ça, je te comprends à 200% même si j’ai la chance d’avoir un peu plus de temps avec mes enfants. Le temps file et on à l’impression de voir défiler sa vie plutôt que d’en profiter vraiment. Perso s je pouvais je resterais chez moi avec bonheur…
    nJe suis sûre que tu vas bientôt te sentir mieux, on est comme ça, on flanche un peu et ça repart…
    nPlein de bisous!

  3. bigmama

    tu sais faire le choix de prendre un congé parental je me pose les mêmes questions. qu’est ce que je leur renvoie comme image? une personne qui ne travaille pas qui n’apporte pas d’argent à la maison qui fait que nettoyer faire à manger …
    nsi tu vas travailler c’est pour pouvoir leur offrir des choses aussi, des vacances…
    nd’un côté comme de l’autre ce n’est jamais merveilleux.
    npar contre jusqu’au 3 ans de misst tu peux prendre un 80 % la caf te reverse de l’argent et en comptant la crèche, le centre du mercredi tu ne perds pas d’argent tu as fait le calcul ?
    nvoici ma participation http://laviereveedemaman.wordpress….
    nmerci

  4. NiouzMum

    En même temps c’est difficile de « tout plaquer » (ie la « sécurité de l’emploi » quand on l’a), justement parce qu’on a des enfants en bas âge et qu’on ne veut pas mettre toute la famille dans la merde …
    nNiveau boulot je suis exactement dans le même cas de figure que toi … sauf que j’ai choisi le congé parental total, et même si je suis archi présente pour mes enfants ce n’est pas rose tous les jours non plus pour eux car je sature en ce moment de leur comportement et au final on ne « profite » pas …
    n(Je ne veux pas du tout dire par là que ma situation est pire que la tienne et que tu es bien lotie mais simplement que tu aies moins de « regrets » car on peut aussi passer beaucoup de temps avec ses enfants sans qu’il soit de qualité)
    nLe quotidien nous bouffe, et c’est aussi parce qu’ils sont petits …
    nCourage Emma, tu as la Rock´nRoll attitude, l’optimisme et le dynamisme nécessaires pour te relever et trouver des solutions pour que cette situation te convienne mieux !

  5. dequoijememel

    Et beh … c’est c’est un coup de gueule non ? Une remise en question, mais c’est dur de faire le choix de tout plaquer ? pour faire quoi ?
    nBon courage dans tes réflexions !

  6. Confidences de maman

    C’est sur que ce n’est pas tous les jours évident mais comme tu le dis tu es une #good mother 😉 Si tu étais une #bad mother tu ne te poserais pas ce genre de questions justement … Pour ce qui est du boulot, c’est jamais simple de lâcher la sécurité d’un CDI pour aller voir ailleurs …
    nCourage et je t’envoie plein de bisous

  7. Emilie Clairétoile

    Oh comme cet article me parle. J’aurais pu l’écrire…
    nDur de tout changer professionnellement quand on a aussi envie de profiter de nos enfants…
    nDur de faire le choix d’arrêter de travailler quand financièrement on n’est pas sur de s’en sortir…
    nC’est dur…
    nCourage <3
    nTu sauras faire les bons choix et tu n’es pas une mauvaise mère pour autant.

  8. Sarah

    alala… tout ce que tu dis résonne en moi aussi. Notamment ces moments d’effondrement intérieur comme tu le dis si bien. Je trouve ça quasi impossible de concilier vie professionnelle et vie de maman de jeunes enfants qui se préoccupent des rythmes de leurs enfants (tiens ça c’est plutôt good mother). Surtout quand ton gamin commence très bien à verbaliser que ça ne lui convient pas ou plus. Je suis sur que tu arriveras à canaliser et à utiliser cette rage pour changer de taf. ça ne sera pas plus facile pour autant pour les enfants mais je suis sûr que tu finiras pas dégoter un truc plus épanouissant pour toi. Mille pensées pleine de courage pour toi et à bientôt…

  9. Alice

    Pfffffffffffiou que ton article résonne en moi…je me prends une claque… Enceinte de quelques mois et venant de signer mon premier cdi après deux ans de galère a enchainer les cdd, je sais, je sens que je ne suis pas à ma place, que ce boulot ne me plait pas…mais je culpabilise bah oui, je vais pas lâcher un cdi avec un bébé et en plus M. Palet en cdd jusque quand on ne sait pas…Je sais, je sens déjà qu’il va être horrible pour moi de laisser mon tout petit à une inconnue au mois de juin…pour retourner faire ce boulot qui ne me plait pas mais qui m’a permis d’accéder au statut cadre avec un bon salaire…oui mais voila, il ne me rend pas heureuse, je sais que j’ai besoin de revenir a mes fondamentaux :bosser avec des enfants parce qu’après 3 ans à bosser dans mon domaine d’étude je ne suis pas épanouie, je me sens inutile, j’ai besoin de me sentir utile et c’est loin d’être le cas …mais comment en bifurquant vers les métiers que j’annonçais quand on me demandait ce que je voulais faire quand j’étais au lycée: prof? instit?les deux me parlent mais les concours me bloquent….alors que j’étais inscrite en juin…bref je me dis que j’attends que M. trouve son cdi et que je me lance mais dans combien de temps? (désolé pour le pavé)

  10. Mme E.

    Ah là là ma pauvre Foxy. J’ai l’impression que quelque soient (ortho ?) nos choix, on se culpabilisera et on se dira toujours qu’on fait que de la merde.
    nTu bosses ? Tu t’occupes pas assez de tes gosses.
    nTu bosses pas ? Tu es une grosse feignasse parasite de la société.
    nTu fais à bouffer ? Tu n’es pas une femme libérée.
    nTu cuisines du surgelé ? Tu ne sais pas gérer ta maison.

    nnn

    Etc etc etc etc.

    nnn

    Je crois que des fois, il faut lâcher prise et accepter de ne pas faire parfait, de ne pas être une mère aussi exceptionnelle qu’on le voudrait. Et oui, on gueule, on fait à bouffer des trucs pas terribles, mais on est humaines aussi. On essaye de faire de son mieux, mais ce mieux est fluctuant…

    nnn

    En tout cas j’espère que tu trouveras vite une solution satisfaisante pour ton boulot, parce qu’on a beau dire que ce n’est « qu’un » boulot, on y passe quand même une bonne partie de sa vie, donc autant que ça se passe… le mieux possible quand même.

  11. Lauréa

    Erf :/ à part te dire de tenir le coup j’ai pas trop de recette magique :(, ou partir dans un gros projet changement de boulot. Ici c’est un peu ça, j’aime plus mon boulot depuis février, j’en ai péter une crise de larmes ce matin pour dire, le soucis c’est que les avantaqes que j’ai, je ne les aurait peut être pas dans un autre boulot, alors faut prendre son mal en patience.. Mais en attendant, je ne rêve que d’une chose, gagner au loto :p

  12. Lalotte Papote

    Ouille ma belle… Ça n’a pas l’air d’aller fort! Tes enfants t’aiment, et tu les aiment, c’est ce qu’il faut retenir!
    nUn boulot de merde, je connais… C’est pas agréable, c’est clair! Tu n’as pas d’autres pistes!
    nDe grosses papouilles de réconfort!

  13. Sofiso

    Il n’est pas du tt décousu ce billet, il est beau et il est triste et il résonne étonnamment en moi en ce moment.
    nJe suis dans un dégoût total de ce que je fais et je me dégoûte de ne pas avoir la force, le courage, les couilles etc etc de me barrer pour faire un truc qui m’épanouirai bien plus que ça et qui m’empêcherai de devenir la sale nana/maman aigrie qui n’arrive pas à garder son calme une fois rentrée et qui se noie dans son quotidien…
    nEn bref, ça n’aide pas ce que je dis mais je t’envoie plein d’ondes et j’suis sûre que tu déchires la motheritude !!!

  14. Sofiso

    Il n’est pas du tt décousu ce billet, il est beau et il est triste et il résonne étonnamment en moi en ce moment.
    nJe suis dans un dégoût total de ce que je fais et je me dégoûte de ne pas avoir la force, le courage, les couilles etc etc de me barrer pour faire un truc qui m’épanouirai bien plus que ça et qui m’empêcherai de devenir la sale nana/maman aigrie qui n’arrive pas à garder son calme une fois rentrée et qui se noie dans son quotidien…
    nEn bref, ça n’aide pas ce que je dis mais je t’envoie plein d’ondes et j’suis sûre que tu déchires la motheritude !!!

  15. Sofiso

    Il n’est pas du tt décousu ce billet, il est beau et il est triste et il résonne étonnamment en moi en ce moment.
    nJe suis dans un dégoût total de ce que je fais et je me dégoûte de ne pas avoir la force, le courage, les couilles etc etc de me barrer pour faire un truc qui m’épanouirai bien plus que ça et qui m’empêcherai de devenir la sale nana/maman aigrie qui n’arrive pas à garder son calme une fois rentrée et qui se noie dans son quotidien…
    nEn bref, ça n’aide pas ce que je dis mais je t’envoie plein d’ondes et j’suis sûre que tu déchires la motheritude !!!

  16. Sofiso

    Je m’excuse pour le triple loots piqué de postage… J’sais pas ce que j’ai fait… :-/

  17. aggie

    Ca me fait mal de lire que tu es dans cet état d’esprit. Le week-end arrives-tu à consacrer du temps à GumBoy et MissT? Et côté professionnel sais-tu quel boulot te plairait et est-ce qu’il y aurait une possibilité pour toi d’accèder à ce type de poste?

    nnn

    J’ai eu cette désagréable impression moi aussi. J’ai commencé par décider qu’entre le moment où je rentre du boulot et leur coucher, je leur consacrerai le temps dont elles auraient besoin. Je me débrouille comme je peux: on cuisine ensemble, ou bien on chante des comptines pendant que je prépare le repas, je les amuse pendant qu’elles prennent la douche, … c’est sûr que ça ne vaut pas une sortie au parc, mais elles aiment et j’aime ces moments-là.
    nEt de 20h30 à 23h c’est mon temps à moi et rien que pour moi (internet, soins de beauté,…). C’est un équilibre qui me convient assez.

    nnn

    J’imagine que DrumMajor ne peut pas se rendre plus disponible?

    nnn

    Bises

  18. LamamandeEmma

    Parce que tu crois que si je fais mon bilan de Maman, je trouve que j’ai été une « GoodMother »?
    nSi je devais recommencer ma vie de jeune mère, je n’aurais plus les mêmes priorités , même si bien souvent elles m’ont été imposées. Pour la satisfaction qu’on en tire au bout du compte!!!
    nSe remettre en question est déjà le fait d’être une « GoodMother »

  19. Maman est au musée

    Parfois je me pose aussi toutes ces questions, parfois je relativise et je me dis que j’ai de la chance, parce qu’après tout je pourrais vivre dans une plus grande précarité ou dans un pays en guerre. Il n’y a pas de vie idéale. Retrouve le sourire ! La vie est belle, il faut juste regarder au bon endroit 🙂 Courage ! Bises

  20. inzemood

    Rolala, ton article me parle vraiment, j’ai lu il y a quelque temps un livre de Isabelle Filliozat (ma déesse) « Il n’y a pas de parents parfaits », et ce livre a été une révélation.
    nJe t’embrasse.
    nPS: je participe au RDV badmother ici: http://inzemoodforblog.blogspot.fr/

    nnn

    bisous

Laisser un commentaire

WordPress Backup