«

»

Mar 24

Fin d’un cycle, nouveau départ et bouton off

Ces quelques dernières semaines à chaque fois que je me pose un instant pour écrire me vient un dégoût. Physiquement j’ai mal à l’estomac, je salive trop. Et puis je me force, les yeux me piquent et une boule d’angoisse apparait là, juste en dessous de mon foulard. J’aligne 3 mots, j’arrête, je saisis l’iPad et me met à assembler des légumes par paires sur un jeu complètement con mais surtout gratuit.

Et puis je vois dans mon carnet ces listes que j’ai notées, ces trucs et ces machins dont il faut que je parle, parce qu’il y en a qui ont eu la gentillesse de penser à moi, de m’envoyer des machins gratuits pour que j’en parle. Et l’angoisse revient, je n’ai pas envie. Quand je pense à toutes celles qui crèvent d’entendre la sonnette à l’heure du facteur pour avoir ces mêmes machins gratuits, je veux bien leur donner, qu’ai-je à faire d’une tablette de chocolat ou d’une paire de chaussettes. Ma vie aurait-elle été plus morne si je n’avais jamais reçu cette boite de céréales ou même si je n’en avais jamais entendu parler ?

Moi je voulais simplement parler de ma vie, parler de leur vie, garder une trace, faire rire, faire grincer des dents, apprendre à écrire plus joliment. J’ai même eu le secret espoir d’être un peu reconnue, de tirer mon épingle du jeu dans tout ce bousin, d’être remarquée parce que j’écris peut être un peu bien ou parce que je dis est intéressant. Je ne savais pas qu’il ne suffisait d’avoir que des connaissances en référencement google pour être lu, c’est tout bête, si tu sais manier les mots clefs et le SEO tu auras des lecteurs et du succès. Je n’arrive pas à m’y intéresser, je ne regarde même plus mes statistiques, je sais qu’ils se réduisent à peau de chagrin.

Alors j’honore mes engagements de façon brinquebalante, je sais que j’écris de la merde, j’essaie de me dédouaner en me disant que parfois ça me rapporte du fric et des machins gratuits et tous ces trucs que je n’aurai jamais fait si je n’avais pas un jour eu envie d’écrire. Et j’ai honte de moi, honte de cette image que je renvoie quand je m’extasie devant le DVD d’un dessin animé dont je n’aurais surement jamais entendu parler si il n’était pas arrivé dans ma boite aux lettres, j’ai honte d’être une nana qui « teste » des céréales à 2euros85 le paquet. Je ne relis jamais ce que j’écris, si pour moi ça n’a aucun intérêt, pour toi ça ne doit en avoir aucun non plus, alors pour qui ça a de l’intérêt ? Hein ? Je demande.

Et puis j’ai envie d’écrire sur tout sans que ma sœur ne me le reproche, sans que ma mère ne le lise et que ma belle-mère ne prenne pour argent comptant tout ce que j’écris. J’avais crié haut et fort « pas d’autocensure » force est de constater que je n’écris pas ce qui me fait envie, ce qui me passe par la tête même si ce n’est pas joli joli, même si c’est moralement discutable, parce que je n’ai pas envie de rendre des comptes après.

Je sais, je n’avais qu’à écrire un journal intime. Que veux-tu ? Je me place sur une échelle allant de peu pudique à exhibitionniste. A quoi bon écrire si ça ne provoque pas au moins un frisson, un sentiment à quelqu’un d’autre derrière son écran ? Les émotions c’est contagieux, c’est ça mon moteur, provoquer de l’émotion mais je n’y arrive plus.

Je rêve d’un endroit à moi, d’un endroit où je pourrais explorer les limites, investir l’immense complexité de mon caractère. Je veux pouvoir beugler, déverser mes sentiments dans toute leur violence et leur intégrité, je veux rire et pleurer, faire rire et faire pleurer.

Dix fois déjà j’ai failli prendre une grande inspiration et cliquer sur le bouton « fin » du blog, mais je n’y arrive pas, un mélange de regrets et de « quand même ce n’est pas facile de renoncer aux petits bonus » même si ce sont justement ces bonus qui m’empoisonnent. Ça reste dur psychologiquement de renoncer au beurre et à l’argent du beurre. En général je suis une fille qui n’a pas peur de tout envoyer valdinguer quand ça ne va pas, alors ou est-il mon courage cette fois-ci ?

C’est qu’il est difficile de recommencer l’aventure quand tu as connu l’excitation de la notoriété, quand ta photo a été publiée dans les journaux, quand ton téléphone a sonné pendant des heures lors d’un passage télé, quand tu as vu le compteur de tes likes de ta fan page augmenter, augmenter. Hé voilà, difficile de redevenir une anonyme, malheureusement il n’y a plus de place pour les belles plumes sur cette machine ronflante qu’est internet, il faut d’abord penser référencement. Ça ne m’intéresse pas, mais je ne veux pas non plus écrire pour personne. Alors que faire ?

why-blog.jpg

(19 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Mimilady

    Comme je comprends… On crée un club? un groupe sur Facebook ? ^^
    nEn tout cas, si tu trouves la réponse, je prends!

  2. missbrownie

    Je ne suis pas tellement d’accord avec toi concernant le référencement, les lecteurs et les belles plumes.
    nLe référencement amène des lecteurs google, pas des lecteurs fidèles.
    nLes belles plumes trouvent toujours leur place, arrivent toujours à se faire connaitre car des personnes touchées par leur plume relayent les billets.
    nCertains arrivent à la notoriété aussi grâce à leurs connaissances (pas en SEO) qui ont déjà de la notoriété et qui les mettent en avant.
    nBref, il y a tout un tas de raisons.

    nnn

    Pour l’auto-censure, je te comprends. Je ne peux plus écrire tout ce que je voudrais depuis longtemps mais heureusement pour le moment personne ne me reproche rien. Par contre je sais qu’on prend de mes nouvelles via mon blog. Moi aussi j’ai parfois envie d’ouvrir un autre blog totalement anonyme (bien que j’ai plus conservé mon anonymat que toi 😉 )

    nnn

    J’aimais beaucoup le blog de la Emma que j’ai connu au tout début, parce qu’elle semblait être une fille comme moi, mais ce n’était pas vraiment toi. Tu es plus vraie ici. Et je ne t’aime pas moins pour autant 😉

    nnn

    Chaudoudoux

  3. danslapeaudunefille

    faire une pause tout simplement <3

  4. Amandine M&N

    Je te comprends… Beaucoup de questions et de pourquoi, dans quel but…?
    nJe dirai l’envie et s’éloigner un temps pour retrouver cette envie… Un blog communautaire peut être, où tu pourrais t’exprimer sous couvert d’anonymat.
    nEt puis la vie IRL qui te rattrape et te fait prendre conscience qu’il faut aussi profiter de ses proches avant qu’il ne soit trop tard…
    nEnfin beaucoup de questions sans forcément de réponses pour l’instant.
    nPleins de gros bécots et éosine à paillettes ♥

  5. alex mama chouch

    je ne connais pas cela car j’ai toujours été un petit blog …. mais il reste mon jardin secret !! d’ailleurs d’ou une page pour lui sur Fb mais un compte pour ne pas mélanger public et privé … mais avec ce qui m’est arrivée bcp de gens en ont connus l’existence …. que dire je m’en fou … même si parfois je me résigne à ne pas tout dire écrire …. cela fait parti du jeu malheureusement …. Bon Courage ma belle vivement que ton envie + revienne j’adore te lire …. <3 bisous la plus belle blonde de la blogo 😉 Alex

  6. karine

    J’avoue que je ne lis pas Tes billets « publicitaires », la pub ça ne m’intéresse pas, ça pollue ma vie… Je préférais ton blog quand il y avait moins de tests de produits publicitaires. Ca n’est que mon avis, pas du tout un reproche. Es-tu vraiment obligée de tester des produits « néfastes » du genre céréales? Tu ne devrais pas te contenter de produits plus éthiques? C’est peut-être une piste… Courage pour ta remise en question, ce n’est jamais évident.

  7. airelle

    Si ceux blog ne te satisfait plus, pourquoi n’ouvre tu pas un autre blog ou tu pourrais être toi, quelque chose qui te correspond.Celle qui te lise pour tes billets non marketing, te suivront sans soucis, je pense.

  8. airelle

    Si ce blog ne te satisfait plus, pourquoi n’ouvre tu pas un autre blog ou tu pourrais être toi, quelque chose qui te correspond?Celle qui te lise pour tes billets non marketing, te suivront sans soucis, je pense.

  9. QuickSteph

    Je te comprends tellement … je ne m’auto censure pas mais j’ai tellement d emal à me trouver dans le reste 🙁

  10. Lauréa

    Fais comme toi tu le sens, prends toi le temps pour mieux revenir ou pour mieux partir. Seul toi sait la réponse (ouai j’aide beaucoup là), mais quoi que tu fasses on sera là 😉
    nDes bisouuuus, pleins de courage !!

  11. Marie&co

    Non mais oh ! allez remotive toi et fais ce dont toi tu rêves de faire ! Si tu souhaites continuer et bien continue ! si tu souhaites arrêter et bien arrête ! Mais ne prends pas cette décision par rapport aux autres….ils ne le méritent pas. Tu fais partie de ces femmes qui me donne la patate (et je pense ne pas être la seule à qui tu fais cet effet…..) Ne doute donc pas sur ces aspects là. Ne te laisse pas influencer par ce monde manipulateur SOIT TOI !!!! I LOVE ROCK AND MOM !!!

  12. Allychachoo

    Je pense que tu te trompes sur un point : il y a de la place pour les belles plumes. Oui, il y a le reste, bien sûr. Il en faut pour tous les goûts en fait. Mais des gens qui aiment lire des textes qui les font rire, pleurer, frissonner il y en a. Donc si tu veux écrire pour eux avant tout, ne te prive pas !

  13. Maud

    Alors… par où commencer… ? ça me donne envie de te dire plein de choses ce billet.

    nnn

    D’abord, je te lis, et apparemment je ne suis pas la seule ! Donc tu n’écris pas pour rien, ni pour personnes ! Et si on est là pour te lire, c’est que tu écris bien, ou du moins que ça nous fait du bien, qu’on apprécie !

    nnn

    Ensuite, je pourrais te raconter mon histoire de blog, qui est totalement le contraire de la tienne. Un blog familial, non anonyme, où je raconte ma vie et celle de mes enfants. Un blog que je n’ai jamais osé dévoiler au public, et un blog qui a fini par être totalement oublié, même par mes proches. Plus personne ne me lit… vraiment personne. J’ai décidé d’y mettre fin.

    nnn

    Pour finir, je voulais rebondir sur ce que disait Missbrownie, chez qui je suis plus que fidèle… Je suis d’accord avec tout ce qu’elle explique au début de son comm. mais je ne comprends pas la fin en revanche. Pourquoi auto-censure ? pourquoi ne pouvez-vous plus dire ce que vous voulez si vous le faisiez au début ?? Dommage de ne plus écrire ce que l’on voudrait … à cause de marques ? des tests ? obligés d’aimer ? on peut pas dire la vérité pour ne pas être mises aux oubliettes ? et ne plus recevoir de cadeaux ?
    nMissbrownie, pourquoi un autre blog ? plus anonyme ? je ne comprends pas ? pas assez anonyme du fait qu’il est lu par tes proches ??

    nnn

    Courage les filles ! moi j’adore vous lire, continuez ! <3

  14. Sous Une Etoile

    Je comprends tellement ce que tu écris. J’avoue que voir un peu partout sur la blogo tout ce marketing, ces hashtags commerciaux sur chaque statut, chaque tweet, chaque photo postée, c’est dommage… Certaines arrivent à garder leur identité, leur talent, d’autres non…
    nJe ne lis pas les billets tests ou sponsos, mais j’aime lire quand tu parles de toi, de ta vie.
    nOù est ta passion pour la féminité, le burlesque, le show? pourquoi ne pas en parler plus ici? je sais que le temps fait souvent défaut aussi…
    nEn tout cas, ce que j’aime chez toi, c’est ta spontanéité, ton naturel, ta joie de vivre. Je sais que tu as du talent, tu as juste peut-être besoin de te recentrer sur ce qui te donne envie d’écrire, qu’importe les cadeaux reçus. Quand les agences rp verront que tu ne communiques plus sur tout ce que tu reçois, peut-être que les colis se feront moins nombreux et que tu respireras à nouveau. Il y a des trucs sympas, certes, mais à quel prix? la fermeture de ton blog… ce serait dommage :/
    nPrends le temps de la réflexion.
    nPour ce qui est de l’anonymat, à toi de voir ce que tu veux partager. Est-ce que l’avis des gens est vraiment important? Ce qui compte, c’est que ça te fasse du bien d’écrire et que tu y prennes du plaisir.
    nplein de bisous !!

  15. Cli

    En effet écrire pour personne n’est pas le but d’un blog. Mais perdre l’envie d’écrire ou le faire à contre coeur non plus!
    nJ’ai un tout petit blog, avec quelques personnes qui parfois me lisent. J’ai un commentaire de temps en temps. C’est dur dur de se dire u’au final on ne touche pas grand monde. Mais quand je lis un article comme celui que tu as écris je me dit que c’est mieux ainsi. Je veux écrire ce que je veux quand je veux et pas stresser pour faire plaisir à une marque ou ni mettre des mots clés juste pour gagner des vues!
    nJe te souhaite de retrouver un équilibre, d’arriver à faire ce qui te rendra heureuse. Bon courage.

  16. alameresi

    Ah mais je comprends carrément ! Déjà c’est super difficile d’être inspirée de manière constante au quotidien sur un blog, mais en plus quand viennent se greffer des billets « imposés », ça devient parfois une contrainte d’écrire alors que c’était une vraie bouffée d’oxygène au moment d’ouvrir nos blogs !
    nC’est cl²air que c’est parfois sympa de tester certains trucs mais je vois bien que les lecteurs ne viennent pas pour ça… Pas facile de faire la part des choses, mais continues à écrire sans contraintes (de partenariat) ou alors fais un truc anonyme (parce que c’est clair qu’être lu par des proches ça limite, enfin c’est le cas pour moi, en tout cas)… Tu nous manquerais hein, relis les billets de tes premiers mois, ça va te donner envie d’en écrire encore des tonnes !

  17. crisprolls

    je comprends, je l’ai fait !!
    nJ’ai arreté un blog qui commencait à être bien référencé (commencé en meme temps que cranemou me semble t il) avec un puis 2 concours puis des articles, des rencontres et puis mon père m’a lu ma famille mes amies et puis j’ai eu envie d’anonymat . d’un nouvel espace et hop nouveau blog nouveau pseudo.

  18. Pacotille

    Oui je ne crois pas que les lecteurs viennent sur ton blog pour lire les tests de produits qu’ils n’ont pas tous les moyens de se payer, oui je trouve que les opérations massives de comm’ ternissent un peu les fils instagrams ou l’originalité et l’identité des blogs… J’ai dû voir 50 photos de crème Nivéa cette semaine…

    nnn

    J’ai tendance à suivre plutôt les petits blogs sans pub mais je suis aussi les mastodontes de la toile parce que me suis attachée à leur chronique familiale. Entre 2 pubs, tu restes toi et on a toujours plaisir à te lire… Il s’agit peut-être juste d’un rééquilibrage à trouver : moins de pub, + de toi…

    nnn

    J’ai un rapport uniquement de plaisir avec mon micro blog, je suis lue essentiellement par la famille et les amis, je ne publie jamais un billet qui ne me fait pas moi-même sourire ou qui ne me donne un peu de frisson à la relecture, l’adrénaline de partager une émotion intime. Je ne comprend rien à la SEO et je m’en fous.

    nnn

    De temps en temps un « j’aime » ou un commentaire de quelqu’un que je ne connais pas me rappelle que le blog est public et me fait sourire. Voilà, c’est tout, c’est simple…

    nnn

    Keep Rock and Roll Emma !

  19. workingmum

    Prendre du recul un moment… N’écrire que qd tu as envie… Ou recommencer ailleurs… Ou pas! Prends le temps de choisir car c’est déjà super tout ce que tu as construit! Est ce que ça t’apporte tjs autant? Si non, peut être arrêter ou réduire… Ce sont surtout des conseils que je me suis appliquée car avec un nouveau job qui prend du temps, je n’ai plus de place pour le blog… Un job qui me stimule qui vient bousculer l’intérêt même que je porte à mon blog. Alors j’écris moins, je ne regarde plus les stats…. Et j’attends de voir… Tu trouveras 🙂

Laisser un commentaire

WordPress Backup