«

»

Jan 03

Comment survivre à un mariage avec bébé ???

Quand nous avons reçu l’invitation au mariage de ma copine Audrey, j’étais enceinte, super confiante et surtout complétement ignorante de la réalité de la vie avec un gnome de quelques semaines.

Plus la date fatidique le plus beau jour de la vie de ma copine arrivait, plus j’étais mitigée entre le sentiment du toutvabiensepasser et le ohputainçavaêtrelagrossemerde.

Et puis en super maman organisée, rationnelle et non paniquée (rires intérieurs) j’ai commencé à faire la liste de tout ce que le petit ange pourrait faire pour bien nous mettre la honte pendant la journée.

  Église: Arriver en retard pour être près de la sortie
Vin d’honneur : Prévoir un change pour lui au cas où il aurait l’idée de rendre l’intégralité de son bib sur sa jolie salopette neuve.
Prévoir un change pour moi au cas où il aurait l’idée de rendre l’intégralité de son bib sur ma jolie tenue neuve.
Faire signer une décharge à la copine au cas où il aurait l’idée de rendre l’intégralité de son bib sur la jolie robe de mariée.
Soirée : Prévoir lit parapluie, transat, 2 pyjamas 2bodies (au cas où blablabla), chauffe biberon, 3 biberons, 15 couches, 12 bavoirs autant de serviettes éponges (ouais il régurgite pas mal). Ne surtout pas oublier la calmosine magique. Une turbulette, le doudou…. mmmh pas sûre que ça rentre dans la Corsa tout ce bazar.

Hier, jour J, à l’heure du départ, bib pris, rots faits, habits habilement protégés par un bavoir XXL, foutoir casé dans le coffre, le nain, à peine sanglé dans son cosi, se met à chouiner… pas de panique la voiture ça le fait dormir.

On est bien arrivés en retard à l’église, déjà parce qu’on est parti à l’heure ou ça commençait, et puis parce qu’on a fait 12 fois le tour du quartier avant d’arriver à se garer. Du coup, le loulou il a super bien dormi toute la cérémonie.

Réveil de superbonnehumeur au vin d’honneur, avec débauche de têtes mignonnes, de grands sourires, de jolis areuh. Bref opération séduction auprès de tous les invités. Là l’homme et moi on se regardait déjà partagés entre la fierté et l’étonnement.

Petit retour à la maison pour le bibi et départ pour la soirée. Et là rebelotte pour l’opération séduction, petits pleurs au moment du dernier biberon puis dodo à 23h dans son transat à nos pieds jusqu’à notre départ et réveil ce matin à 8h (Dieu existe alleluia).

Maintenant on sait que c’est comme quand on prévoit un parapluie pour sortir, il pleut pas. Il vaut mieux partir avec 12 000 trucs inutiles pour que ça se passe bien.

En tout cas, on a passé une super bonne soirée, les mariés étaient beaux et rayonnaient de bonheur, le repas était succulent, le buffet de dessert une vraie tuerie. Et cerise sur le pompon, le notre était le plus petit et le plus sage (gloussements fiers et satisafaits de l’homme et de moi même).


Et vous comment se passent les sorties avec les petits bouts? Quelles sont les pires galères ou les moments les plus magiques que vous avez vécus en société ?


Encore tous mes voeux de bonheur à Audrey et David, et profitez bien de votre beau voyage à Cuba

Laisser un commentaire

WordPress Backup