«

»

Déc 07

L’abstention est aussi un choix

J’ai voté dès que j’ai eu 18 ans.

J’ai voté passionnément, je croyais au postulat de la goutte d’eau qui fait les grandes rivières. J’ai voté par convictions, j’ai épluché les programmes des candidats à toutes les élections. J’ai voté par résistance, j’ai voté contre, j’ai voté la peur au ventre, j’ai voté blanc et nul, j’ai voté avec espoir. J’ai répété à qui voulait l’entendre tout en agitant ma carte d’électeur que je ne laisserai personne décider pour moi. Pourtant j’ai bien du me rendre à l’évidence : l’élu, que je le soutienne ou non mène une politique contraire aux intérêts des citoyens, ce à court, moyen ou long terme.

Je ne vote plus, je ne suis même plus inscrite sur les listes électorales. J’ai fait le choix de l’abstention car le vote ne sera pas obligatoire et l’abstention est un choix comme un autre.

Je suis tout à fait consciente que de cette révélation ne va pas m’attirer que des sympathies, il me suffit de regarder les mots très durs employés à l’encontre des gens comme moi. Les abstentionnistes sont des fainéants, des irresponsables, juste bons à être lapidés sur la place publique. C’est de leur faute cette montée du FN, si les abstentionnistes s’étaient déplacés aux urnes le résultat serait différent. Peut-être, je suis abstentionniste mais je n’ai pas la réponse.

J’ai divorcé de mon droit démocratique car la sphère politique telle que je l’ai toujours vécue ne m’apporte que déception, dégout et amertume. Je suis convaincue que les candidats à n’importe quelles élections ne sont motivés que par l’accession au pouvoir et passent chaque jour suivant leur élection à défendre leur place. Je sais, pour l’avoir vécu lors de la dernière campagne municipale de ma ville, que la communication et la manipulation sont des outils d’accession au pouvoir très puissants. Les hommes et femmes de la classe politique sont ou deviennent par la force des choses des menteurs, des manipulateurs et des communicants. Les hommes et les femmes politiques de par leurs contacts étroits avec les puissants, les riches et les financiers n’œuvrent pas pour l’ensemble des citoyens.

J’en avais assez d’assister à a valse des puissants, j’en avais assez de me sentir trahie par ce qu’ils avaient pourtant écrit et promis, j’en avais assez d’avoir la gerbe à chaque nouvelle montée de l’extrême-droite, alors j’ai divorcé de mon droit démocratique et je ne prend plus le chemin des urnes.
Si vous saviez ce que je suis zen, à la limite de l’extase bouddhique.

J’aurai simplement pu voter blanc ou nul, mais ça aurait voulu dire que j’accorde encore un intérêt à la politique, ce n’est pas le cas. Je n’ai plus aucune envie de penser que la politique ou les élus sont là pour autre chose que pour eux mêmes.

Et puis qu’est ce que ça change ? Je ne crois pas une seule seconde que les politiciens en place font différemment de leurs prédécesseurs, non, ils sont bien trop occupés à se glorifier de leur « victoire ». Piètre victoire que d’être élu par moins d’un quart de la population en âge de le faire. Et oui, lorsqu’on compte les votes blancs, nuls et abstentions et qu’on y additionne les nombreux résidents étrangers une victoire à 50% de votes exprimés correspond à 18-20% de voix réelles. 20% pour moi par exemple si tu me parles de soldes, je trouve que c’est bof.
Qu’on puisse se pavaner, exulter et enchainer les explosions de foufoune alors qu’on a été élu par moins d’un quart de la population est du dernier des ridicules.

Elections-regionales-2015.jpg

source de l’illustration

Pendant ce temps, personne n’écoute le silence des non-votants. Entre les abstentionnistes, les votants-blancs ou nul, les non inscrits comme moi, nous sommes la majorité silencieuse, la majorité qui s’est décidée à fermer sa gueule parce que personne ne l’écoutait. La majorité qui espère qu’un jour, la classe politique cessera son brouhaha futile une minute pour écouter ce silence écrasant, ce silence dont on dit qu’il peut être le pire des bruits.

Et pourtant vous savez, je ne suis pas une mauvaise fille. Je trie mes déchets, je mange moins de viande, je cultive mes légumes bio, j’élève deux enfants avec des valeurs, je leur apprends le respect du prochain et des institutions. Je fais également la promotion de la citoyenneté dans ma ville, j’ai participé à de nombreuses actions visant à redonner la parole au citoyen et ça me réjouit. Alors si je sors de la position silencieuse aujourd’hui, c’est que je n’en peux plus de voir partout les abstentionnistes s’en prendre plein la gueule.

J’en ai assez d’être taxée de fainéantise, qu’on me dise que je dois me secouer, que je n’ai aucune excuse, que je fais le jeu du FN ! alors que je ne fais que me dresser là, silencieusement, le poing levé. Comprenez bien que ce n’est pas de notre faute ! Comprenez bien que la responsabilité de l’abstention, du refus des urnes est de la faute et DE LA SEULE FAUTE DES POLITICIENS tous bords confondus.

Ne comprenez vous pas que ce sont ces derniers qu’il faut secouer, que ce sont eux qui n’ont aucune excuse, que ce sont eux les responsables de la montée du FN ! Ne comprenez vous pas que ce sont les politiciens qui abandonnent les écoliers, qui négligent l’instruction et que ce sont leurs copains les puissants qui remplissent les petits cerveaux vides à base de Cyril Hanouna et de téléréalité de merde ! Ne comprenez vous pas que c’est toute la société, tout le rapport aux autres, toutes les valeurs qui sont à réapprendre !

Cependant, je vomis les idées du FN, je vomis ces idéologies rétrogrades mais mon point de vue est différent. Je suis persuadée que les Le Pen est consorts ne feront pas différemment de leurs adversaires. Ils se glorifieront d’avoir été élus par 20% d’une population. Ils placeront leurs copains aux postes à responsabilité. Ils enchaineront les intrigues de pouvoir et les manigances pour se tirer dans les pattes et puis un jour ils seront remplacés par d’autres. Voter n’a jamais changé mon avenir, m’abstenir n’a jamais changé mon avenir non plus.

Nos droits d’êtres humains qui fondent à la vitesse de la calotte glaciaire, je suis persuadée que ni Le Pen, ni Hollande, ni Sarkozy ne s’en soucient. Nos droits d’être humains, nos droits de femmes, les droits de nos enfants, les droits de notre nature, nos droits civiques, c’est à nous de nous en emparer, de faire du mieux que nous puissions pour transmettre à nos enfants, aider nos vieux, animer nos communautés. Nous sommes une majorité silencieuse oui, mais nous pouvons faire tellement pour cultiver notre jardin commun.

Mon billet n’est pas un plaidoyer pour l’abstention, chacun fait ce qu’il veut et se sent responsable ou non. Je veux juste dire qu’on peut avoir fait le choix de l’abstention et pourtant s’investir concrètement pour que le monde de demain soit plus joli. Et je vous supplie, si vous avez de la colère a déverser de ne pas le faire sur ceux qui ont choisi le silence, mais de la diriger vers les véritables responsables du chaos de notre démocratie.

signature.png

(5 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Gaëlle

    Merci, merci, merci ! On se sent moins seul d’un coup !

    nnn

    Je ne vote pas et encore plus vilaine et honteuse que toi, je n’ai JAMAIS voté !
    nAu début je ne votais pas parce que je ne m’interessais pas du tout à la politique, parce que je n’y comprenais rien du tout et que j’aurais du potasser la politique pour les nuls pour réussir à avoir un avis sur la question.

    nnn

    Aujourd’hui, je ne comprend pas encore tout mais j’en comprend assez pour avoir le même sentiment que toi, à savoir que quoi qu’on vote au final aucune promesse, aucun changement n’est tenu ou réel.
    nAlors je ne vote toujours pas, parce que j’aime pas avoir l’impression qu’on me prend pour une conne, avoir l’impression qu’au final mon vote n’aurait servi qu’à donner accès au trône un petit roi qui ne pensera au final qu’à sa gueule et à celle de sa cours proche en laissant le peuple comme d’hab dans la merde.
    nAlors oui en France, si on regarde certains pays, on n’est pas tant à plaindre que ça, on a quand même des aides conséquentes, on a une bonne couverture santé, mes enfants ne meurent pas de faim et des bombes ne tombent pas dans mon pays (enfin pas encore) franchement on est pas les plus à plaindre.
    nAlors est ce que tel ou tel parti politique changera ce qui nous dérange encore dans notre pays…Je ne crois pas !

    nnn

    Alors je ne vote pas ! Et tanpis si je suis une paria de mon pays, parmi mes amis et connaissances, c’est mon choix ! Parce que c’est ça non la liberté, c’est d’avoir le choix et de l’exprimer que ça plaise ou pas !

  2. Anne

    « La démocratie est le pire des régimes, à l’exception de tous les autres ».
    nJ’aime beaucoup ton blog mais vraiment je ne peux adhérer à ce point de vue. Pour moi, voter est une chance. Et cette chance, je l’ai car certains ont donné leur vie pour ça. Donc déjà, avant même de choisir un candidat, je vais voter par respect pour eux, par respect aussi pour toutes ces femmes dans le monde qui n’ont pas ce droit.
    nAprès, je ne peux pas dire que je ne comprends pas ton dégoût de ces gens qui s’agitent lamentablement pour crier plus fort que les autres, pour occuper l’espace, tout ça au final pour leur enrichissement personnel et celui de leurs copains. Cependant je pense qu’il faut savoir faire le tri. Oui, il y a beaucoup de pourris, mais non, ils ne le sont pas tous, surtout quand il s’agit d’élections locales. Il y a toujours des gens soucieux de leur communauté et c’est bien ceux-là qu’il faut soutenir. Oui, aucun programme n’est parfait mais il y a du bon et du mauvais dans chacun, à chacun de choisir en fonction de ses priorités. Oui toutes les promesses ne seront pas tenues, mais ça n’empêchera pas d’autres choses importantes d’avancer. Hollande est nul ? Sans doute mais grâce à son gouvernement, que vraiment je suis loin de soutenir, les homosexuels ont le droit de se marier et d’adopter ; des citoyens ont gagner des droits contrairement à ce que tu dis, et c’est important. Sans vouloir lancer un autre débat…
    nEt peut-être que cette satanée COP21 débouchera sur quelque chose, même si ce n’est qu’un petit pas, ce sera toujours ça. Oui, il font beaucoup de conneries, on est écrasés d’impôts qui sont mal redistribués, mais je me dis qu’on aura au moins avancer là-dessus.
    nEt pour le FN, je ne suis pas d’accord quand tu dis que c’est un parti comme les autres. C’est un parti qui, dans son programme aux dernières présidentielles, écrivait noir sur blanc qu’il était pour l’interdiction aux étrangers de manifester. Pour moi ce n’est pas anodin et ça en dit long sur leurs intentions. Les extrêmes, on les sous-estime jusqu’à ce qu’ils nous explosent à la figure… Même si l’emballage a changé, même si je comprends le ras-le-bol légitime de mes concitoyens, je ne prendrai jamais le risque de voter pour eux. Ça me rappelle un dessin que j’ai vu sur FB : des moutons regardent l’affiche électorale d’un loup et disent : « on va voter pour le loup, ça va faire réfléchir le berger ». Pour moi, le vote de contestation est toujours un très mauvais calcul.
    nDésolée pour le roman, mais je voulais simplement te dire que non, une majorité silencieuse ne fait pas une voix. Ce n’est pas lever le point (ou alors seul, dans un champ, la nuit, par temps de brouillard…), c’est juste laisser faire. Et notre responsabilité dans notre système est de faire entendre nos idées, en votant, ou en nous investissant directement. D’ailleurs, je me souviens que pour les présidentielles de 2002, il y avait un micro parti dont l’unique programme était de représenter les votes blancs. Peut-être est-ce celui-ci qu’il te faut ? 😉

  3. skull and beauty

    je ne suis pas entierement d’accord avec ton point de vue… ne pas voter, ne répresente rien pas même une voie, c’est laisser faire tout simpelemnt, à quoi bon esperer alors que les politiciens changent ???
    nvoter, d’abord par respect pour ceux qui se sont battus pour cela … Quand bien même que tu votes null ou blanc !
    nMais je respecte ce choix, meme si je n’en comprend pas toutes les raisons avancées 🙂

  4. Maman est au musée

    Oh comme j’aime ton article ! Parce qu’il reflète une partie de mes convictions, même si je continue à voter occasionnellement. Je me suis sentie agressée après le 1er tour par les posts accusateurs sur FB, parce que oui je ne suis pas allée voter. Je n’ai voté qu’au second tour, comme une partie de la population.

    nnn

    Pourtant comme toi, je ne pense pas que nos politiques s’intéressent réellement à nous. C’est triste à dire, mais ce ne sont que des luttes de pouvoirs à mon sens. Moi aussi je le constate à petite échelle : les gens qui prennent la grosse tête, les petites gueguerres absurdes entre élus … Alors je n’ose même pas imaginer cela à l’échelle des régions et de l’état !

    nnn

    Je sais malheureusement que je ne changerai pas le monde, ni mon pays en allant voter …

Laisser un commentaire

WordPress Backup