«

»

Jan 19

Me réconcilier avec Marseille

Je ne sais pas chez toi mais en cette mi-janvier à Lille il caille sa race. Ce matin il faisait -5°C quand je suis sortie, brrrr. Alors en rentrant de l’école j’ai regardé les photos de nos vacances d’été histoire de me mettre une couche de chaleur. Bien m’en a pris, car ces photos gorgées de soleil m’ont rappelé à quel point les vacances étaient chouettes (hormis ces saletés de moustiques tigres). Et ce qui m’a frappé c’est que je regardais les photos que nous avons prises à Marseille sans cette pointe d’agacement que je sentais depuis des années.

Hé oui, la petite nordiste que je suis a visité Marseille pour la première fois il y a une douzaine d’année et le moins que je puisse dire c’est que j’avais détesté cette ville. J’avais détesté une ville bruyante, sale, désorganisée, à aucun moment je ne m’étais sentie en sécurité dans la cité phocéenne et j’avais juré de ne plus jamais y mettre les pieds. Cependant cet été, nous étions en vacances dans le Var et j’ai eu envie d’aller visiter le MuCEM.

Lors de notre journée à Marseille nous avons visité le MuCEM et nous avons mangé au restaurant buffet sur le toit du musée (le restaurant créé par Gerard Passedat).

Le batiment du MuCEM est juste canon, on dirait une cage ouvragée toute en verre et béton. En plus il est environné de la mer, c’est très agréable de se promener aux alentours et nous nous sommes bien amusés à parcourir le bâtiment via sa coursive extérieure, les points de vue sur la mer sont vraiment jolis.

IMG_20150824_123046.jpg

IMG_20150824_143056.jpg

IMG_20150824_144852.jpg

IMG_20150824_143522.jpg

La visite du musée en lui même est bien mais pas top, l’exposition permanente raconte l’histoire du bassin méditerranéen. Il y a tout de même des pièces assez impressionnantes comme une guillotine, qui nous rappelle que la peine de mort en France n’est abolie que depuis quelques décennies. Il y a d’autres témoignages de l’histoire moderne qui sont intéressantes.

IMG_20150824_151052.jpg

IMG_20150824_151535.jpg

IMG_20150824_153515.jpg

Nous avons carrément kiffé le restaurant du musée. Sans réservation nous avons mangé au buffet, il a fallu attendre assez longtemps pour être placés mais l’attente valait largement le coup. Nous avons profité d’un buffet délicieux, frais, composés de produits de saison et régionaux très bien préparés, le tout à volonté. Il y a notamment une salade de petits encornets qui m’a régalée et dont je me suis resservie avec plaisir. Les enfants se sont également régalés même si les plats sont plein de légumes qu’ils n’aiment pas forcément et de poissons crus, la découverte de nouvelles saveurs leur a plu.

IMG_20150824_133827.jpg

Et nous sommes partis à la découverte de Marseille sous une chaleur incroyable. Il faisait chaud et lourd, mais nous avons marché tout le long du Vieux Port jusqu’à l’embarcadère où nous avons pris l’ombre (comme à peu près la moitié des habitants de Marseille ce jour là) sous l’ombrière toute en miroir. Nous nous sommes amusés à lever le nez pour nous voir dans ce miroir géant suspendu. Nous avons essayé de faire un peu de géocaching, sans succès : trop de monde, trop chaud, trop de voitures, la recherche de la cache du Vieux Port est restée vaine.

Alors nous nous sommes perdus dans les petites rues de Marseille, plus nous marchions plus je me réconciliais avec l’atmosphère de cette ville que j’avais pourtant abhorré quelques années plus tôt. Même si il est vrai que c’est une ville surpeuplée, bruyante et pas très propre à l’instar de nombreuses grandes villes j’ai aimé son coté cosmopolite et son mélange des genres. Et il m’a pris un caprice, celui de rapporter un souvenir de Marseille, il me fallait absolument du savon de Marseille, du vrai, de celui qui sent le propre. Par chance nous sommes entrés dans une savonnerie et en discutant avec la propriétaire nous avons appris qu’il ne restait que très peu de vrais producteurs de vrais savons de Marseille, que 95% des savons vendus sous cette appellation n’étaient pas traditionnels et qu’ils étaient très actifs pour la préservation de ce patrimoine. Si ça t’intéresse il s’agit de La Grande Savonnerie, bref la nana était très sympa, elle a expliqué aux enfants la façon de fabriquer le savon de Marseille et moi je suis repartie chargée de 2 kg de barre de savon, oui 2 kg.

IMG_20150824_171256.jpgIMG_20150824_181458.jpg

Voilà comment en une journée, Marseille est passée du rang de « plus jamais » à « pourquoi ne pas y retourner à l’occasion » (genre quand j’aurai écoulé mes 2kgs de savon). J’ai l’impression qu’il y a encore de jolies choses à y découvrir et de toute une atmosphère à décrypter. Je suis réconciliée avec Marseille et j’espère bien y retourner.

Bisous du Nord aux Marseillais

IMG_20150824_155744.jpg

signature.png

(2 commentaires)

  1. Mademoiselle Farfalle

    Je ne suis jamais allée à Marseille mais j’aimerais bien découvrir. On y va ensemble?

  2. madamezazaofmars

    je suis heureuse de lire ça, vraiment, loin des clichés et des idées reçues. Et préviens moi la prochaine fois, je viendrais acheter du savon aussi 😉

Laisser un commentaire

WordPress Backup