«

»

Sep 24

Une nuit aux urgences

2h du matin, elle m’a dit de dormir car elle viendra dans 3 heures afin de me préparer pour l’opération. Je sens que je m’endors, les calmants dont ils m’ont assommé font effet, mon esprit part loin, quelque part où c’est doux et chaud quelque part où je ne me demande pas qui conduira les enfants à l’école le lendemain. Je m’assoupis, j’oublie tout.

Un spasme de l’endormissement dans ma jambe gauche évidemment, je hurle « OH PUTAIN! ». Je n’ai plus du tout envie de m’endormir, je me reposerai pendant l’anesthésie tant pis…

4 heures plus tôt, j’étais à la fin de mon entrainement de roller derby, j’étais super fière de moi car l’été n’avait pas été trop catastrophique au niveau de mon patinage. J’avais faim et je commençais à fatiguer, mais comme tout ce que je faisais rentrait, j’ai voulu faire le dernier exercice, le dernier. Pleine d’enthousiasme j’ai tenu le rôle de la jammeuse, le coach m’avait dit il y a quelques semaines que je serai une bonne jammeuse, je n’ai pas peur de rentrer dans le tas. Je passe le mur des bloqueuses. Mais à la sortie du pack, je ne prend pas assez de vitesse, je me fais rattraper, on veut me pousser hors du track, je me défend, je sens mon patin emporter ma cheville selon un angle … anormal. J’entends que ça craque, je m’écroule en beuglant.

Il a fallu m’enlever mes patins, ma chaussette, j’ai vu ma cheville doubler, j’ai senti mon corps se couvrir d’une sueur très fine et très froide. Soutenue par les copines j’ai regagné la voiture à cloche-pieds, on m’a reconduit à la maison. DrumMajor prévenu, avait prévu un tube d’arnica. Je n’ai pas pu sortir de la voiture, je n’en ai pas eu le courage, j’ai vu 1000 petites étoiles devant mes yeux. Nous avons pris la décision de m’emmener aux urgences.

urgences1.JPG

Je suis là à attendre mon tour dans la salle d’attente des urgences avec ces filles avec qui je partage beaucoup. Elles restent là pour moi et je leur en suis reconnaissante, je n’oublie pas ma douleur mais j’ai le sourire grâce à elles. C’est au moment où je dois les quitter pour passer en salle d’examen que la douleur revient et que l’émotion m’étreint la gorge.

J’attends … examen … j’attends … radio … j’attends …

Un interne plutôt mignon m’apprend l’air de circonstance, que j’ai une double fracture de la malléole et du péroné. « Comment est-ce que je vais emmener mes enfants à l’école demain ? » Il me répond que ça sera pas possible, ni demain, ni pendant un petit moment.

urgences3.JPG

Une infirmière m’emmène dans une salle où elle m’annonce qu’elle va me plâtrer pour la nuit. Elle est girly, elle a un nœud dans les cheveux, ça pourrait être ma copine dans la vraie vie, elle me dit qu’avec elle, j’ai le droit de pleurer. Je ne sais pas si j’ai envie de pleurer, il y a trop de questions qui se bousculent dans ma tête. Le quotidien, mon quotidien chamboulé, à quel point ? Jusque quand ?

urgences4.JPG

Ma copine Sarah arrive avec du coca, des bagels, son grand sourire et son humour. Je n’ai plus envie de pleurer. J’ai de la chance d’être entourée. J’arrive à plaisanter, j’avoue être soulagée d’avoir une culotte potable au moment où je dois passer une blouse d’hôpital, je demande à l’infirmière si je pourrai porter à nouveau des talons, elle me répond oui en pouffant. Elle me pose le platre, elle me parle d’opération pour le lendemain, de plaques, de vis, d’immobilisation de 6 semaines. « 6 SEMAINES !!! Mais comment je vais faire avec mon chéri pour … enfin … vous voyez ? les calins » Elle se marre franchement. Aucune patiente ne lui a jamais posé de questions pareilles.

urgences2.JPG

Je suis plâtrée, vannée, c’est l’heure de monter dans une chambre, d’y dormir quelques heures avant de me faire opérer demain matin. Le temps d’envoyer un sms à DrumMajor et il est 2h du matin. Elle m’a dit de dormir …

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. MissBrownie

    Elles assurent grave tes copines du Roller !

  2. Gaëlle

    Même platrée t’es sexy ! Franchement la classe !
    nMon chéri s’est cassé la main y’a trois semaines, il fait de la boxe…Mais il s’est cassé la main dans l’escalier, moins classe hein ? 😀 Lol

    nnn

    Rétablis toi vite !
    nBisous

  3. Petite G

    Ouille…j’espère que tu souffres moins ..? Bon courage, p.e l’occasion de se faire chouchouter un peu 😉

  4. Completementpapa

    Ah merde j’avais pas vu. Bon courage à toi. Ma chérie s’était cassé les 2 bras je sais ce que c’est. Ton chéri pourra te dorloter :).

Laisser un commentaire

WordPress Backup